«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Couillard classé dans la cohorte des idiots utiles

Couillard se fait l’allié des intégristes, accuse Houda-Pepin

Le torchon brûle entre le chef du PLQ et la députée

samedi 15 février 2014

Québec — L’élue indépendante Fatima Houda-Pepin hausse le ton. Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, s’impose désormais comme l’« allié stratégique des intégristes religieux » dans le débat sur la charte de la laïcité.

« La meilleure arme contre l’intégrisme est la liberté », a fait valoir M. Couillard, jeudi, ce qui a fait bondir Mme Houda-Pepin. « C’est épouvantable de dire des choses pareilles pour quelqu’un qui prétend vouloir gouverner le Québec. Ça n’a vraiment pas d’allure. »

À ses yeux, le chef du PLQ « s’affiche ouvertement comme un allié stratégique des intégristes religieux » qui recourent à la liberté de religion consacrée dans la Charte des droits et libertés afin d’« imposer leur agenda politique » au Québec. « Ils l’ont fait dans le cas de la charia en Ontario. Ils ont essayé de le faire ici au Québec », rappelle la députée de La Pinière.

Attaque sur Twitter

Moins d’un mois après avoir été expulsée du caucus libéral, le torchon brûle entre M. Couillard et Mme Houda-Pepin. L’élue se disait vendredi victime de représailles politiques de la garde rapprochée du chef libéral.

En début de journée, un certain « Vérité_fhp » ou « @Vrit8 » a proposé de « raconter l’histoire d’une députée nommée Fatima » à coups de gazouillis sur le réseau social Twitter (voir l’encadré). En près de 30 tweets en 30 minutes, il dépeint l’ancienne députée libérale comme une personne « imbue » d’elle-même aux prises avec une soif insatiable de pouvoir, rapportant des événements s’étant déroulés derrière les portes closes du caucus libéral.

« Ce sont des histoires qui ne tiennent pas debout ! », affirme à l’autre bout du fil Mme Houda-Pepin, se disant persuadée de connaître l’identité des personnes derrière cette « campagne de dénigrement ». « Ça ne peut venir que du parti. Ce sont des racontars qui ne peuvent venir que de l’entourage de Philippe Couillard », affirme-t-elle avec assurance.

La députée refuse toutefois de partager leurs identités avec Le Devoir.

Cette nouvelle salve de ses détracteurs s’inscrit dans des « gestes de salissage » comme un portrait d’elle paru récemment dans La Presse, fait-elle remarquer. Son auteur était en mission commandée par le PLQ afin de ternir son image, ajoute-t-elle. « Ça a choqué beaucoup de libéraux. Qu’est-ce que vous voulez, nous sommes dans une période difficile pour le Parti libéral. »

« Je considère que l’insulte et le dénigrement, c’est les armes des faibles. M. Couillard fait la démonstration de sa faiblesse en s’adossant à ce type de salissage pour montrer qu’il est un leader. »

La députée indépendante a fait connaître mercredi un projet de loi de lutte contre l’intégrisme sur lequel elle travaillait depuis quelques années. « Pendant que moi je luttais contre l’intégrisme au Québec, Philippe Couillard était en train de faire un coup d’argent en Arabie saoudite, qui est la principale mamelle qui finance les intégrismes partout dans le monde, au Canada et au Québec. Donc, il peut toujours courir en essayant de me salir. »


Suggérer cet article par courriel
PLQ - La descente aux enfers
Les mille et un cauchemars de Philippe Couillard

Au Québec, sous le gouvernement Libéral, il n’y a pas de séparation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Or cette séparation constitue le fondement de l’État de droit depuis Montesquieu (L’esprit des lois).

L’opposition a proposé que la nomination du Commissaire de l’UPAC relève de l’Assemblée nationale. Le gouvernement Libéral a refusé. Il va donc nommer seul celui qui va enquêter sur... le PLQ !

Le coulage de l’info de l’intérieur de la SQ (Hamad, Bibeau, etc.) est la réponse au PLQ des policiers-enquêteurs qui veulent en finir avec la corruption érigée en système par le régime.

Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2016: 60 000$
52 560$  88%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 10/12 Gaetan H. Lavoie: 50$
  • 6/12 Noël Masseau: 50$
  • 6/12 André Gignac: 50$
  • 6/12 Linda Rivard: 15$
  • 22/11 Robert Dumont: 200$
  • 22/11 Nicole Hamel: 80$
  • 22/11 André Bouchard: 50$
  • 16/11 Claudette Nantel : 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités