«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Réplique à Pierre Cloutier

Charlie, la laïcité et les croyants

Tribune libre de Vigile
jeudi 22 janvier 2015
601 visites 1 message

À la suite de la tragédie de <>, des millions de voix se sont élevées pour dire que ce n’est pas bien d’assassiner à la kalachnikov la liberté d’expression. Bien. Faut- il en conclure qu’au nom de cette liberté on peut dire et faire n’importe quoi ?

La valeur liberté peut être galvaudée, dévalorisée au plus bas niveau. Le colonisé vietnamien voyait le mot LIBERTÉ écrit un peu partout en lettres majuscules sur les édifices de son pays colonisé. Pensait-il que son maître voulait lui redonner la liberté ? On peut croire, on doit croire que le <> lucide voyait fort bien que son maître avait franchi une frontière : il avait choisi la liberté de se faire inhumain. L’usage qu’on fait du mot liberté et de la liberté doit donc être soumis au contrôle de la raison et du coeur. Comme l’usage que l’on fait de ses mains et de ses pieds.

Monsieur Pierre Cloutier, lui, semble croire que tous les moyens sont bons pour défendre ce qu’on appelle la liberté d’expression et son athéisme ; du moins le dit-il d’une façon qui invite à le croire.

II nous proclame souvent le premier article de son credo athée : DIEU N’EXISTE PAS. - Pourquoi ? - PARCE QUE JE L’AI DÉCIDÉ. Il est libre de le décider, de le dire publiquement, et de défendre son droit d’être athée militant. Mais n’importe comment ? En disant et faisant n’importe quoi comme s’il vivait seul sur la terre des hommes ?

Maître Cloutier fut longtemps avocat. S’il plaidait, j’imagine que, pour convaincre le juge et les jurés, il essayait de faire voir la culpabilité ou la non-culpabilité des accusés en présentant des arguments sensés. Il ne se contentait pas de hurler, de faire de grands sparages de toge et d’injurier l’avocat de la partie adverse et son client.

Mais quand il fait le procès de la religion, au lieu d’argumenter, il hurle, ricane et injurie. Il affirme n’importe quoi, sans se donner la peine d’avancer un commencement de preuve. Et quand il appelle à l’aide des collègues athées célèbres, il se contente de rapporter leurs dires qui, comme les siens, disent n’importe quoi et se dispensent de toute argumentation.

Ils prétendent ne s’en remettre qu’aux lumières de la raison, mais au lieu d’utiliser cette raison pour prouver ce qu’ils avancent, ils se contentent de dire que les croyants sont de dangereux cons qui ont perdu la raison. Ce serait pourtant une belle occasion pour eux, qui se disent non-cons, de raison garder et de prouver que leur raison prouve tout, y compris que Dieu ne peut absolument pas exister, sauf, peut-être, s’ils lui en donnaient la permission.

Dans un de ses derniers textes, Me Cloutier fait une de ses sorties bien argumentées pour défendre Charlie et faire mousser son athéisme. Il nous dit : « Oui on peut dire qu’Allah est trou du cul, que Mahomet est un pédophile, que Yahvé est un imbécile, que le Dieu chrétien est un idiot, dont on n’a jamais prouvé l’existence et que Jésus-Christ, personnage conceptuel et fictif s’il en est un, est un masochiste qui n’a pas fini de nous casser les couilles avec sa morale de merde. » Voilà, certes, une éloquente et courageuse plaidoirie. Mais convaincra-t-elle les juges et les jurés ?

Peut-être, s’ils sont athées dans le coma ou croyants anesthésiés. Mais moi, j’aimerais que M. Cloutier, dans un de ses prochains textes,
commence, en bon avocat lucide, honnête et consciencieux, à nous faire la preuve que « Jésus-Christ est un personnage conceptuel et fictif s’il en est un, et qu’il est un masochiste... bla-bla-bla »... C’est un défi, mais loyal, raisonnable.

Vigile n’est pas une tribune pour promouvoir la religion ; ce n’est pas non plus un tribunal où l’avocat de la couronne peut se donner la liberté de la détruire, par tous les moyens, sans même oser dire pourquoi.

Commentaires

  • Robert Barberis-Gervais, 23 janvier 2015 19h15

    M. Viateur Beaupré

    Le commentaire de Pierre Cloutier auquel vous répliquez a été publié sous mon texte principal intitulé : « la liberté d’expression au coeur de la laïcité » (Tribune libre, 12 janvier 2015) C’est pourquoi je me sens concerné.

    En bon avocat, Pierre Cloutier n’attaque personne par son nom. Sauf que ses insultes ont été publiées sous mon texte principal sur la liberté d’expression et Charlie Hebdo où j’affirme être un croyant dans les Evangiles et en Jésus de Nazareth. Se jugeant habile, il attaque tous les croyants sous forme d’insultes et sans aucune modération. Et il croit faire la démonstration de la liberté d’expression alors qu’il prouve au contraire que ses insultes montrent bien qu’il faut la limiter. Il faut être inculte pour nier l’existence historique de Jésus de Nazareth. 


    Si Vigile commence à publier les attaques sans nuances de Pierre Cloutier contre les religions, on n’est pas sorti du bois. Le lecteur de Vigile en arrivera à la conclusion que si vous n’êtes pas athée et un athée militant, vous serez ostracisé. Qu’il faut être un athée pour être un indépendantiste acceptable comme certains comme QS ou l’autjournal disent qu’il faut être de gauche pour être un indépendantiste valable et donc ils rejettent Pierre Karl Péladeau.


    Je prétends que Vigile n’aurait pas dû encourager la croisade athée de Pierre Cloutier à laquelle vous répondez. Car son commentaire va contre les propres règles et les consignes de publication de Vigile.

    A moins que Vigile ne veuille se transformer en Harakiri-Charlie Hebdo. Est-ce vraiment souhaitable ? 
 


    Robert Barberis-Gervais, 23 janvier 2015

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 920$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 23/08 André Lepage: 5$
  • 23/08 Éric Haddad: 5$
  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités