«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Vient pourtant un moment où le silence devient complice

Tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes

Chaotique retour au pouvoir pour les Libéraux de Philippe Couillard

Police à tous les étages

Chronique de Richard Le Hir
samedi 19 avril 2014
34 901 visites 40 messages

Ça ne va pas bien. Ça ne va pas bien du tout ! Vous en connaissez beaucoup, vous, des gouvernements qui, à peine élus, se voient dictée la composition de leur conseil des ministres par les autorités policières ?

C’est pourtant ce qui est en train de se produire au moment même où j’écris ces lignes. En effet, selon des informations qui circulent, la police aurait identifié jusqu’à onze ( ! ! ! ) anciens ministres de Jean Charest susceptibles d’être accusés au criminel ! Excusez du peu !

Des enquêtes sont en cours, des écoutes électroniques ont été effectuées (y compris de Jean Charest lui-même comme nous l’a appris la Commission Charbonneau), des responsables ont été identifiés, des mandats de perquisition ou d’arrestation sont sur le point d’être demandés, et c’est dans ce contexte explosif que Philippe Couillard est appelé à former son gouvernement et à mettre l’appareil de l’État à sa main, une main qui, on peut le comprendre aisément, souhaiterait fortement se dégager de l’emprise policière, à commencer par celle du chef de la SQ dont il n’a pas fait mystère de son intention de le remplacer à la première occasion.

Seulement voilà, Philippe Couillard va comprendre très rapidement, si ce n’est encore fait, qu’il est « embouteillé dans sa zone », pour employer une métaphore de hockey. La situation est tellement mauvaise et présente un tel potentiel de dégradation que la police détient désormais toutes les cartes et est en mesure - que ce soit en respectant toutes les règles, ou en ne les respectant pas - une hypothèse qu’on ne peut exclure en raison des factions existantes en son sein, organisées sur des bases de politique partisane ou de politique interne – de restreindre considérablement sa marge de manœuvre et même d’encadrer sa conduite.

Il faut en effet comprendre que les enquêtes de la police, si elles mettent surtout en relief le comportement des élus, lui ont permis de recueillir également d’abondantes preuves sur les agissements de nombreux membres de l’entourage du gouvernement, des députés et du PLQ. La police est donc en mesure de révéler toute cette information, ou une partie seulement de celle-ci, au nouveau premier ministre pour l’assister dans la formation du conseil des ministres et des cabinets ministériels.

Vous voyez tout de suite le pouvoir que la situation actuelle confère à la police en tant qu’institution, et à ses membres individuels qui pourraient avoir des agendas différents de ceux de l’institution. On se souviendra à cet égard du coulage attribuable à des sources policières survenu vers la fin du mandat de Jean Charest qui laissait entrevoir le pire.

D’autant plus que Couillard lui-même est dans la mire de la police pour son rôle dans les dérapages de la construction et la gestion des deux mégas-hôpitaux de Montréal, et pour ses liens avec le Dr Arthur Porter, l’ancien DG du CUSM. La question qui tue : la police va-t-elle révéler à Couillard les informations qu’elle détient à son sujet ou va-t-elle attendre que son dossier de preuve soit complet pour le faire ?

Et tout de suite vous voyez apparaître les possibilités de manipulation que présente cette situation digne d’un scénario du cinéaste Costa-Gavras, le réalisateur de « Z », l’un des grands classiques du cinéma politique, d’ailleurs basé sur des faits vécus.

S’il faut d’un côté se réjouir du rôle de la police dans le débusquement de la criminalité dans les plus hautes sphères de l’État, on ne peut que, de l’autre, déplorer la faiblesse dans laquelle ces interventions laissent le pouvoir politique et le potentiel de dérive démocratique au bénéfice d’une institution, la police, qui n’a aucune assise démocratique et qui n’a aucun mandat ni aucune préparation particulière pour défendre la démocratie.

Les secrets que détient actuellement la police sur le fonctionnement de l’ancien gouvernement Charest, sur le Parti Libéral du Québec et sur le premier ministre Couillard sont tellement nombreux qu’ils les placent dans la position d’être démasqués à tout moment, soit par une action officielle, soit par une action clandestine.

À cet égard, si la composition du prochain conseil des ministres risque de lever une partie du voile, il ne faudra pas croire pour autant que l’on connaîtra à ce moment-là toute l’ampleur des déconvenues qui attendent le Parti Libéral et ses élus. La première réunion du conseil des ministres passera sûrement à l’histoire comme le festival des fesses serrées.

Autrement dit, à cause des dérives du Parti Libéral plus particulièrement sous Jean Charest, le Québec se retrouve dans une situation qui le rend vulnérable à une prise de contrôle par un pouvoir fasciste.

Tout de même curieux que les André Pratte de ce monde et autres Alain Dubuc, Lysiane Gagnon, Vincent Marissal, Denis Lessard, Michel David, Denise Bombardier, pour ne citer que les premiers qui me viennent à l’esprit, ne parlent même pas de cela. Vient pourtant un moment où le silence devient complice.

Commentaires

  • Michel Tanguay, 6 juin 2015 12h51

    Les 3 règles fondamentales du colonisé Québécois :

    Voter non au référendum.
    Voter libéral.
    Magasiner chez Wal Mart

  • Danièle Fortin, 24 avril 2014 17h30

    Denis Julien :

    « Le PQ appartient non plus aux souverainistes mous, mais à sa base d’indépendantistes convaincus qui sont maintenant prêts à en découdre ! Êtes-vous prêts, moi si ! »

    Et voilà ! Et la question à poser aux autorités des business péquistes, bloquistes, onistes ne sera pas compliquée : La reine OU le peuple ?
    Pas le peuple par des représentants-députés-ministres, des corps intermédiaires et/ou de lobbies, non. Avec les moyens technologiques et les facilités de déplacement, le peuple LUI-MÊME saura et décidera COMMENT se rédigera SA Constitution ! De plus, à partir du principe de l’égalité de chacun, PERSONNE n’a a octroyer ou a confisquer le moment et la nature de NOTRE Constitution !

    _

  • charles simon, 23 avril 2014 18h46

    ’une situation qui le rend vulnérable à une prise de contrôle par un pouvoir fasciste’

    Il faut être plusieurs, nous ne sommes pas en Argentine.

    Des pressions peut-être, des dossiers surement, mais quelle police n’en possède pas sur un peu tout le monde ?

    La SQ est quand-même une organisation qui a été cimentée solidement par le PLQ pendant quelques années, expliquez-moi donc comment l’information sur l’appartement de Pauline Marois au Mexique, a côté d’un maffioso a pu se trouver dans les journaux ?

    Nous verrons si les rumeurs de nomination de Duchesneau a la tête de la SQ se confirment, dans ce cas j’oserais affirmer que le PLQ est surement bien renseigné et a jugé que la nomination de ’Elliott Ness’ ne présente pas beaucoup de risques.

    Dans le cas contraire, une nomination très politique, les dossiers a étouffer pourraient être beaucoup plus étoffés.

  • Réjean Roy, 22 avril 2014 23h49

    M. Richard Le Hir.

    Je me demande ce que l’on peut ajouter à votre texte, sauf qu’en ce qui me concerne Philippe Couillard est l’un des êtres les plus faux, hypocrite, menteur, assoiffé de pouvoir, dont la vision de l’avenir ne repose que sur la cupidité et l’orgueil et de rendre à ses petits amis et comparses tout ce qu’ils espèrent de sa venue à titre de premier ministre de la « Province de Québec »l Le fait pour ce Quisling québécois d’avoir vécu au moins quatre années en Arabie Saoudite, d’avoir été conseiller à son ministre de la santé en dit long sur la conscience de ce monsieur, s’il en a une bien sûr.

    Ne vous y trompez point. Ce parti libéral sous sa gouverne, corrompu jusque dans ses fondements, créé pour nous maintenir petits, jamais ne défendra nos intérêts. Son chef Philippe 1er comme il l’a déjà dit, n’est redevable qu’envers sa femme et ses enfants durant la campagne électorale, si j’ai bonne mémoire et souvenons-nous dans le débat du 20 mars dernier sur les ondes de TVA, sa réponse relativement à une question posée par Françoise David sur la régression du français notre langue officielle, dans Montréal et sa région.

    Dans le dernier entretien politique qu’a eu Pauline Marois avec cet ultra colonisé, elle lui a demandé de prendre soin de notre langue.C’est qu’elle connaît bien ce trompeur qui appartient à cette sorte d’homme dont les armoiries sont « vanité et orgueil ».

    Et que dire de ses candidats et de sa députation élitiste, celle-là même qui n’a jamais cessée de nous trahir. Ces aplatventristes de bas étage qui n’ont aucune conscience et qui n’en ont rien à foutre de la corruption incrustée à cette formation politique. Ils ne sont attirés que par le pouvoir et rien d’autre. Que dire de ce être adipeux qu’est Gaétan Barrette, ce sans couleur politique, cet opportuniste de la pire espèce qui ne rêve que d’accéder au ministère de la santé pour y incruster à l’ensemble de la médecine sa cupidité et l’orientation de cette dernière vers le privé. Vous verrez bien.Je remercie Dieu, n’en déplaise aux athés, de ne pas appartenir à cette élitisme sans conscience.

    Voilà où nous en sommes maintenant. Cet après-midi alors que je faisais des courses, j’ai rencontré dans un super marché un ex-confrère, alors qu’il était en Floride au moment de l’élection, qui était très heureux du résultat et en particulier pour ses enfants et pour ses petits-enfants. Non, mais quelle désolation. Je ne savais pas cet homme, jusqu’à quel point il pouvait ignorer sa conscience en cautionnant un tel parti. Je lui ai répondu que ses enfants et ses petits- enfants

    appartiennent à une nation qui est en train de se laisser mourir dans un climat de melting-pot et que probablement c’est ce qui va fatalement se produire. Je lui ai également dit que je souhaitais l’indépendance politique et économique du Québec pour toute nouvelle génération afin qu’elle puisse continuer à vivre et libre de prendre les décisions qui concerneront son avenir.

    A : Jacques Bergeron : Vous avez parfaitement raison.

    Réjean ROY

  • François Soulié, 22 avril 2014 17h11

    Estomaqué, vous dites ??? Ginette Reno chantant le Canada, habillée en rouge pétant, en plus. C’est comme si on me disait que Paul Piché était devenu fédéraliste. Quel désaveu pour la Nation Québécoise. De Lorimier a dû se retourner dans sa tombe, ainsi que tous ceux qui ont laisser leur vie pour Notre Pays. On devrait boycotter tout ce qui est fédéraliste, les commerces qui ne respectent pas notre langue, etc...!!! Pauvre Québec, descendu si bas dans l’ignominie, la corruption, le mensonge, et j’en passe.......
    Vivement une Constitution solide et un Hymne National à notre mesure.

  • victor a. bocti, 22 avril 2014 14h05

    CECI ESTUN SON DE CLOCHE....IL FAUT AUSSI ENTENDRE LES AUTRES SONS DE CLOCHE...NE SOYEZ PAS SI NEGATIF...JE VS LE DIT AVEC BCP DE RESPECT...AU MOINS VS VS IMPLIQUEZ...MAIS ATTENTION...TOUT N’EST PAS NOIR AVEC NOTRE GOUVERNEMENT...NOUVELLEMENT REELU DEMOCRATIQUEMENT..DONNONS LUI UNE AUTRE CHANCE..TRAVAILLONS MAIN DS LA MAIN. ET NON LES UNS CONTRE LES AUTRES LE QC A BESOIN DE TOUS LES QUÉBÉCOIS TTES COULEURES POLITIQUES CONFONDUS...LE CHEMIN EST TORTUEUX LES DEFIS NOMBREUX MAIS NON INSURMAONTABLES POUR REFAIRE DU QC UNE BELLE PROVINCE ...QUE LR RDC...ROC...JALOUSERA...
    BONNE CHANCE A TS NS AUTRES...ICI ET MAINTENANT. RESPECTUEUSEMENT

  • Mario Goyette, 21 avril 2014 15h51

    Relation canadienne au beau fixe.

    Rencontre Harper-Couillard jeudi
    La rencontre au sommet entre les deux hommes devrait en principe avoir lieu jeudi à Québec, soit 24 heures après que Philippe Couillard aura annoncé la composition de son Conseil des ministres, a appris La Presse.
    Pour sa part, M. Couillard a profité de la cérémonie de prestation de serment de ses députés pour exprimer son « attachement » au Canada et a promis de faire du Québec « un leader et un partenaire très actif au sein de la fédération canadienne ».
    « Nous croyons que notre pleine participation à la fédération canadienne contribue au succès du Québec », a-t-il aussi affirmé.
    http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201404/18/01-4759050-rencontre-harper-couillard-jeudi.php

    Pour sa part, Stephen Harper, rassurera Philippe Couillard sur le sort d’Arhtur Porter...

    Arthur Porter se tourne vers l’ONU pour éviter l’extradition
    Dans une lettre jointe au document, le Dr Porter rappelle pour sa part qu’il est « détenu de façon préventive » à la demande du Canada et qu’il n’a commis
    aucun crime au Panama.
    http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201309/30/01-4694998-arthur-porter-se-tourne-vers-lonu-pour-eviter-lextradition.php

  • Jacques Bergeron, 21 avril 2014 08h45

    Pouvons-nous espérer que cet individu appelé Premier ministre du Québec aura le courage et l’honnêteté de démissionner du poste qu’on vient de lui confier,lui, qui tel un renard, est allé se terrer en pays pétrolier et anti liberté pour les femmes surtout,puis pour les hommes qui doivent assujettir leur regard sur le roi du pétrole avant de prononcer une parole. Croyez-vous qu’un homme (euphémisme) qui a accepté des millions « $ » de la part de ces gens pour accomplir leurs sales tâches aura la décence d’abandonner un poste dont il rêvait depuis de nombreuses années ? Ne rêvons pas en couleur ;il sait déjà tout ce que M, Le Hir nous rapporte mais ne fera jamais un geste pour assainir le milieu qu’il a aidé salir avec son bon ami Porter, prisonnier en attente de procès dont le témoignage pourrait être dangereux pour ledit Philippe Couillard ( dont la maman aurait frayé avec le milieu indépendantiste, « voir article dans le Devoir de la fin de semaine dernière » ). N’espérons donc rien de cet individu aux meurs légers puisque Philippe ne démissionnera pas du poste qu’il occupe tout heureux de pouvoir répondre à ses ami-e-s médecins et leurs 50 cliniques privées et à ses ami-e-s fédéralistes et anti « indépendantiste d’Ottawa » et du Canada anglo-C-Francais fédéraliste ,trop heureux cet individu d’assujettir la souveraineté de l’État du Québec, Province du Canada, à
    ses complices fédéralistes. Quant à ceux qui reprochent à Mme Marois d’avoir déclencher une élection générale trop rapidement qu’ auraient-ils fait à sa place, tout en l’accusant de n’avoir point respecté la loi sur les élections que son gouvernement venait de faire adoptée par l’assemblée nationale alors que cette loi ne vaut que lorsque un gouvernement est majoritaire, ce qui sera le cas de ce gouvernement élu par les Anglophones,( 21% du vote populaire) « toutes ethnies confondues », et quelques Canadiens-français fédéralistes »(20% du vote populaire exprimé) assujettis ou avilis. En attendant l’indépendance du « Québec » je dis un grand merci à M, Le Hir pour ses articles percutants dont devra tenir compte un jour ou l’autre le représentant du Canada à l’assemblée ditenationale, en souhaitant, que d’ici là, Philippe Couillard aura démissionné des postes de surveillance de son peuple qu’il occupe au Canada et en Arabie Saoudite.

  • Jean-Pierre Jacques, 20 avril 2014 09h53

    Croyez-vous nos SS assez honnêtes pour nuire à Philippe 1ier. Après tous ce que nous avons entendu et lu sur la SQ. Nous avons une politique du type SS.en plus doux. Elles contrôle l’information qu’elle veut bien nous donner. Pour le reste elle garde pour faire du bargaining power.

  • claudel samson, 20 avril 2014 09h52

    Il faut toujours se rappeler que c est Pauline Marois elle meme qui a declencher les election meme si elle avait vote un loi au election a date fixe... La soif du pouvoir a eu raison de la democratie puisque les quebecois lui avait donne le mandat de travailler avec les partis de l opposition pour gerer l assemble national. Je me pose la question quest ce qui pressait tant a declencher des election cette annee. Une chose est sur cest que la soif du pouvoir et la cupidite ne sert pas les interets des citoyens quebecois. Meme si is faut toujours ce rappeler que le pouvoir est au peuple.....

  • François Soulié, 20 avril 2014 08h33

    Bizarrement, on n’entend plus parler de Legault et de la Caq. Où sont-ils passés ???? Tous les Souverainistes qui ont voté pour ce "parti" doivent faire des cauchemars. Et je les comprends. Il est temps maintenant à tous ces gens de rentrer au bercail et de combattre. Un Indépendantiste ne doit penser qu’à une seule chose : Notre SOUVERAINETÉ NATIONALE. Nous devons Nous retrousser les manches et pousser TOUS dans le même sens. J’en appelle à TOUTES les Québécoises et à TOUS les Québécois, Notre Nation a besoin de vous. Nous devons rallier toutes les forces vives de la Nation dans un seul BUT : l’Indépendance de Notre beau Pays.

  • Pierre Bourassa, 19 avril 2014 17h48

    Un p’tit r’montant en cette fin de semaine de Pâques post-élections :
    Wi de Loco locass
    https://www.youtube.com/watch?v=cdjm5LnLbCo

  • Gilles, 19 avril 2014 12h55

    Moi je pense qu’il y a plus qu’un député réélu qui va être visé par l’UPAC. Et je pense notamment à Fournier qui a eu l’air de se cacher tout au Long de la campagne.

  • François Soulié, 18 avril 2014 22h45

    Denis Julien, je suis 150$ avec votre commentaire. Des collabos, y en a eu dans plusieurs confrontations. Moi non plus, je ne reconnais pas ce gouvernement de pourris. Ça sent très mauvais pour nos lendemains. Déjà, il commence à y avoir de la grogne dans la rue. Et ce n’est que le commencement. J’ai récemment écrit au Devoir, suite aux compressions annoncées, que, quant à moi, je raserai complètement le site de radio-canada/cbc, et j’en ferai un beau "Central Parc" pour les gens qui vivent autour, avec une admission à 1$ pour les adultes. Les enfants ayant l’entrée gratuite, bien sûr. Un Parc avec arbres, fontaines, pataugeoires, et agrès pour les plus jeunes. Je savais bien que ça ne passerai pas....!!!! mais plusieurs ont quand même lu le texte. Ça a dû les secouer un peu..... :-)))) J’ajoutais que les arbres plantés allaient apporter de l’oxygène au quartier. De plus, moins de véhicule qui donnent de la pollution. Je n’ai pas parlé de l’odeur nauséabonde qui se dégage de ce lieu malfaisant. Peut-être aurais-je dû ???
    Je suis un Souverainiste d’abord, avant tout. Pourtant, je suis un immigrant des années 60. Je suis à 200% pour un Pays souverain, maître de sa destinée, laïc et neutre. Fini le "paradis fiscal des églises", fini la corruption et la collusion. C’est une vraie honte, dans cette fédération Canayenne, tout le magouillage qui se passe. On se croirait dans l’Italie des années 90 et 2000...Et sans compter la maffia, les groupes de motards, les bandes de rues, la collusion, etc... qui détruisent notre bien-être, et qui nous rendent la vie plus chère grâce à leur magouilles. Heureusement que l’Upac est là, mais pour combien de temps. Je ne serai pas étonné que notre philippe d’arabie supprime cette unité policière. VLQL. FS

  • Sunshine, 18 avril 2014 22h34

    Au début la colère régnait dans mon coeur, ensuite la tristesse profonde et maintenant, le grand sourire.

    Poursuivi par la police et encerclé par les journalistes, on ne peut qu’en rire. Au fil des semaines et des mois à venir, on aura le plaisir de le voir dépérir tout doucement mais sûrement car les journalistes ne le lâcheront pas.

    D’accord avec M. Julien. Le PQ doit marteler la souveraineté, sa viabilité économique et la fierté de nos racines québécoises fondateurs du Québec. PKP serait un bon chef mais il devra suivre des cours d’orateurs pour soulever les foules.

  • Emilien.Otis, 18 avril 2014 22h32

    Si ;il y a des elues Liberal sous enquete ;devrons-nous retourner en election
    Pendant la derniere campagne electorale,je crois qu’ils ont oublier de parler des vrai
    affaires

  • Guy Robert, 18 avril 2014 21h17

    Je ne m’attendais à rien d’autre de la part du PLQ. Une ancienne bande de truand laissée libre par la commission Charbonneau ne peut que se sentir libre de ses actes. Si la commission avait réagi avant, on ne serait pas dirigé par des bandits libéraux. Y a des croches dans tous les partis mais là’ les gens ont voté pour des croches avoués.

  • André Mainguy, 18 avril 2014 20h07

    En ne portant pas assez d’intérêt à l’importante perquisition de l’UPAC, au bureau du PLQ, au moment de la tragédie de Lac Mégantic, Philippe Couillard aura-t-il agit à la manière de l’ex-maire de Montréal, refuser la réalité et faire confiance à tout le monde, au lieu de prendre ce dossier au sérieux, dès qu’il fut informé de la perquisition par les policiers et la Direction du PLQ qui venait d’être perquisitionnée.

    L’immense tragédie de Lac Mégantic ne pouvait pas éliminer, un de ces jours, ce qui se passait au PLQ, sous Jean Charest et maintenant, sur la responsabilité de celui de qui relève le PLQ.

  • Christian Bolduc, 18 avril 2014 18h49

    Le PLQ, c’est l’élite locale qui vient s’enrichir par un contrôle agressif du peuple de colonisés que sont les Québécois, et ce en maintenant un statu quo favorable au colonisateur. Parce que le Québec est encore enfermé dans une structure coloniale qui l’affaiblit quotidiennement, le PLQ, en volant les élections avec la complicité active des médias et des Orangistes du le Canada, sera toujours protégé de ses crimes majeurs. Comme Israël avec les USA. Conclusion : ne vous laissez pas distraire par les arrestations possibles au PLQ car ce parti permet au Canada de poursuivre son travail de sape (exploitation économique, etc.) dans une province de lâches faciles à entuber.

  • Denis Julien, 18 avril 2014 16h35

    La direction du Parti québécois doit prendre acte que le 25% d’appui au parti est maintenant constitué des électeurs les plus indépendantistes radicaux ce que certains appellent les « purs et durs »

    Maintenant qu’il siégera dans l’opposition, le Parti québécois n’est plus tenu par l’obligation de représenter tous les Québécois. Il représente désormais les indépendantistes et uniquement eux comme moi, qui avons repris notre carte de membre, durant la campagne électorale après plusieurs années d’absence de la militance. On ne me refera plus faire de campagne électorale sur autre chose que l’indépendance.

    Nous avons démontré depuis 1976 que nous pouvions gouverner le Québec. Nous avons donné aux Québécois les meilleures politiques sociales de tout le continent nord-américain. Marois n’a rien à se reprocher, elle a livré la marchandise en 30 ans de loyaux services, mais nous sommes maintenant rendus au bout du paradigme. L’ère Lévesque de souveraineté-association et partenariat et de bonnes gouvernances est révolue !

    Nous devons modifier le programme du Parti québécois. En tant que membre actif, je suggère qu’on remplace l’article 1 par : un gouvernement du Parti québécois dès son accession au pouvoir présentera pour adoption par l’Assemblée nationale, une constitution du Québec qui s’arrogera tous les pouvoirs dans le domaine de la langue, de la culture, des communications et de l’immigration. Cette constitution reconnaîtra comme sacré le principe de l’égalité homme et femme ainsi que la liberté de conscience. Ce sera donc, une constitution républicaine et laïque. Elle sera adoptée par l’ Assemblée nationale à la majorité des voies.

    Prévoir que si la Cour Suprême du Canada l’invalide, le gouvernement du Québec appliquera la clause dérogatoire. Il ne s’agit plus de sortir du Canada. Nous sommes ici avant eux. Québec fut fondée en 1608. Nous sommes maîtres sur notre territoire national. Nous y sommes chez nous. C’est le Canada qui doit évacuer le Québec !

    Nous devons d’abord poser ce nécessaire geste de rupture qui démontrera au peuple québécois que nous sommes sérieux dans notre démarche. J’invite les députés du PQ qui représentent désormais que les patriotes indépendantistes québécois à refuser de prêter serment à une souveraine étrangère. Le seul serment valable et légitime pour un indépendantiste québécois est envers sa nation, son peuple.

    Le PQ appartient non plus aux souverainistes mous, mais à sa base d’indépendantistes convaincus qui sont maintenant prêts à en découdre ! Êtes-vous prêts, moi si !

  • Diane Potvin, 18 avril 2014 12h02

    COMBLE DE L’IRONIE
    ...ces jours - ci on se bat en UKRAINE pour RÉCLAMER UN RÉFÉRENDUM !

  • Claude April, 18 avril 2014 10h00

    Une grande partie de notre classe politique est corrompue ; quelque soit le parti politique.. L’appât du gain facile et la soif du pouvoir sont trop alléchants, sans parler du contrôle de l’information ...

  • Denis Julien, 18 avril 2014 09h26

    Oui Monsieur Bourassa, au PQ, il ne faut pas parler fort. En rentrant dans un local électoral du PQ, nous n’avions pas un mot à dire. Au PQ, on est tous des bizounours, des calinours et des mamans Fon Fon.

    Marois a loupé ses deux débats ! Elle avait une occasion de planter Couillard en direct devant les caméras. Elle partait gagnante ! Lorsqu’il lui lançait comme un mantra : "Dites-le que vous allez faire un référendum ?" Elle n’avait qu’à lui répondre : " On va en parler des vraies affaires !" Porter, le méga hôpital, son rôle au SCRS, la corruption, la collusion, la crise sociale où des centaines de milliers de personnes marchaient dans le rues, les gaz de schiste !" CERTAINEMENT QU’ON VA EN PARLER MONSIEUR COUILLARD, DES VRAIES AFFAIRES !

    Hier lors de l’assermentation, nous avons eu un avant-goût de la politique linguistique de ce gouvernement de traîtres et de vendus. Des francophones dont le colonisé de Mégantic, ont prêté serment dans les deux langues.

    Je vous fait une prédiction. L’anglais va faire son retour à l’Assemblée nationale après 37 ans de loi 101, dans les débats et dans la bouche des ministres et du premier-ministre. On va assister à la concrétisation du bilinguisme officiel. Le drapeau du Canada flottera bientôt sur l’un des mats secondaires de l’édifice du parlement.

  • Pierre Bourassa, 17 avril 2014 19h42

    Le PQ a ici le meilleur outil pour se transformer en profondeur et comprenne une fois pour toute que si demain il y avait des élections,le PLQ serait réélu de la même façon.
    Il faut qu’il trouve par lui-même la manière de se battre sur le terrain de l’adversaire,arrêter de se contenter d’une une exposition d’intégrité,sinon il se dirige vers le même mur qu’en 1995 et 2014.
    Çà prend des guerriers le couteau entre les dents.Les gens aiment les gagnants.

  • yves perron, 17 avril 2014 19h13

    Quand il y a de la fumee et que ca sent la merde on sait que ca va mal aller.

  • Émilie B., 17 avril 2014 19h12

    Si il y a au moins 8 députés libéraux élus qui sont poursuivis par UPAC, le PLQ pourrait devenir minoritaire parce qu’ils vont devoir démissionner. Dites moi si je me trompe.

  • Mario Goyette, 17 avril 2014 17h55

    ​Les libéraux veulent le nom du député réélu visé par une enquête de l’UPAC
    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/405863/les-liberaux-veulent-le-nom-du-depute-reelu-vise-par-une-enquete-de-l-upac

    Ils ont l’embarras du choix...

  • Louis Gilles Roy, 17 avril 2014 17h01

    En plus, Il a été ministre québécois de la Santé et des Services sociaux de 2003 à 2008 dans le gouvernement Charest et député du Parti libéral du Québec. Alors quand il affirme que la corruption c’était avant lui, il ment effrontément, il faisait partie de ce gouvernement corrompu.

  • Denis Julien, 17 avril 2014 16h59

    Nous avons affaire à des voleurs d’élection clé en mains.

  • Jean Moreau, 17 avril 2014 15h38

    Malheureusement, notre silence est d’or pour ceux qui s’en prévalent à nos dépens. Parce que ne pas chercher à s’intéresser à ce qui nous dépasse au delà de notre seuil, c’est garder ce silence. Parce que ne pas se lever et aller dire collectivement : "Assez. Désormais nous choisirons ce que nous voulons.", c’est garder le silence. Parce s’apercevoir à ce point d’une telle démarche de corruption pour un parti et le remettre au pouvoir, c’est garder le silence. Parce jour après jour, une organisation qui prend consciemment des moyens pour affaiblir les québécois dans leurs désir d’affirmation, que ce soit par l’immigration excessive, dans leurs droit d’expression collective, par l’intimidation sociale et par de nombreux autres moyens, finira par vous prendre ce que vous avez de plus précieux : Notre droit de décider.

  • Luc Archambault, 17 avril 2014 15h36

    Un chausson avec ça !

  • Pauline DUFOUR, 17 avril 2014 14h56

    Maintenant que Madame Marois n’est plus à la tête de l’État du Québec, nous allons pouvoir tous vous lire sur "les vraies affaires".

  • Suzanne Bousquet, 17 avril 2014 14h28

    Oui monsieur Le Hir, ce qui se passe au Québec est très grave. Au 4e pouvoir omnipuissant et omniprésent, s’ajoute un système judiciaire qui calibre le timing de ses révélations dans cet étrange jeu de chat et de la souris. Avec pour résultat que toutes les souris dansaient sans retenue la danse de la victoire le soir du 7 avril.

    Alors que c’était le triomphe de la bêtise et le service funèbre de l’éthique et du bien commun.

    L’une des organisations politiques les plus corrompues en Amérique du Nord fait son petit bonhomme de chemin comme si de rien. Or, ce sont des mentalités qui font que ce type d’aberration est possible. Une multitude de complicités en symbiose. Partout !

    Durant ce temps, les anglos-néos-racistes continuent à casser des tonnes de sucre sur notre dos en se félicitant de leur bon coup du 7 avril. Quand la mauvaise foi et la dérogation aux règles sont autant de la partie, à quand un arbitre pour en invalider les résultats ? Voici un triste exemple parmi d’autres :

    https://www.facebook.com/IAmNotInsaneIAmJustALimitedEdition

  • Mario Du Paul, 17 avril 2014 14h02

    On ne peut pas faire une plainte aux tribunaux internationaux ?

  • Denis Julien, 17 avril 2014 13h13

    Les Québécois élisent désormais leur gouvernement à l’italienne ou si vous préférez à la Berlusconi.

    Nous avons assisté le 7 avril dernier à un détournement de la démocratie à un véritable coup d’état. Ce gouvernement est illégitime, il est mafieux et anglo-islamique.
    Les journalistes se sont comportés en caniche du système et les sondages plus bidons les uns que les autres ont fait le travail de manipulation de l’opinion publique.
    Les avocats véreux du PLQ par leur injonction ont empêché les citoyens du Québec à exercer leur droit de vote de façon juste et éclairés.
    Comme citoyen et patriote, je ne reconnais pas ce gouvernement !

    Les Québécois ont élu à la tête de leur état, un agent de dénationalisation qui auparavant avait préparé le terrain par deux stages importants dont l’un en Arabie saoudite et l’autre au SCRS. Couillard était en service commandé dont le seul but est la destruction de l’état du Québec.

  • Gilles Jean, 17 avril 2014 12h56

    Michel David en parle aujourd’hui dans LE DEVOIR :"Ripoux et ripouses" :
    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/405816/ripoux-et-ripouses

  • Alain, 17 avril 2014 11h17

    Le Parti libéral du Québec est devenu une organisation ayant pour but l’enrichissement de ses amis, et rien d’autre, sauf banaliser le Québec et le faire rentrer dans le rang canadian. Jamais un premier ministre élu n’a été autant soupçonné de mauvaises fréquentations avant même d’être assermenté. Jamais autant de doutes ont existé sur autant de candidats au poste de ministre. Tout ça pour ne pas avoir à envisager un possible référendum. Dieu merci, les forces vives de la Nation sont aux aguets, et peut-être revivrons nous les heures fiévreuses qu’ont connues les baby-boomers lorsque nos créateurs descendaient dans la rue pour dénoncer les coquins. La profonde insignifiance des Hamad, des Tomassi, pour ne nommer qu’eux, prend tout un sens lorsqu’on sait le rôle qu’ils jouaient dans l’équipe Charest, le plus néfaste des tous les premier ministres à avoir diriger le Québec, sauf peut-être le gros Mousseau au XIXe siècle. Heureusement, Vigile est là. Continuez votre oeuvre salutaire, monsieur Le Hir.

  • François Soulié, 17 avril 2014 10h50

    Évident mon cher Watson. Le boomerang n’a pas fini sa course. À quand les prochaines élections ?
    FS

  • jean asselin, 17 avril 2014 10h47

    Si tout ce que vous dites se confirme il faut retourner en élection car il me semble qu’il y aurait ici un problème de légitimité

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

PLQ - La descente aux enfers
Les mille et un cauchemars de Philippe Couillard

Au Québec, sous le gouvernement Libéral, il n’y a pas de séparation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Or cette séparation constitue le fondement de l’État de droit depuis Montesquieu (L’esprit des lois).

L’opposition a proposé que la nomination du Commissaire de l’UPAC relève de l’Assemblée nationale. Le gouvernement Libéral a refusé. Il va donc nommer seul celui qui va enquêter sur... le PLQ !

Le coulage de l’info de l’intérieur de la SQ (Hamad, Bibeau, etc.) est la réponse au PLQ des policiers-enquêteurs qui veulent en finir avec la corruption érigée en système par le régime.

Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités