«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Montrons-leur ce que ça veut dire dans la réalité, 77% en désaccord

Campagne Courriel Contre Charest

Remplissons les boites courriels de nos "très chers" députés libéraux !

Tribune libre de Vigile
mardi 15 février 2011
565 visites 3 messages

L’on trouve sur le site Libérez-nous des Libéraux ! l’adresse courriel des 63 députés Libéraux à l’Assemblé Nationale à Québec, toutes récupérables d’un simple "copier-coller".

http://www.liberez-nous-des-liberaux.com/

N’y manque que l’adresse courriel de Jean Charest. Voici l’adresse courriel qui répond lorsqu’on a écrit au PM via la page web à cet effet : site_premier_ministre wfM mce.gouv.qc.ca <site_premier_ministre>

Voici le texte d’un discours de l’ancien Gouverneur James Henry Craig prononcé le 15 mai 1809 que j’ai adapté à la situation du Québec actuel. Faute d’avoir d’autres recours légaux à notre disposition, je pense que les mots même d’un ancien Gouverneur Général du Canada sont la meilleure arme dont nous ayons accès pour le moment.

Je vous invite à copier-coller ce texte tel quel, ou d’y apporter vos modifications personnelles ou même de votre propre version si le coeur vous en dit, et de l’envoyer à l’ensemble des députés libéraux.

Montrons-leur ce que ça veut dire dans la réalité, 77% en désaccord avec le gouvernement Charest. Allez, faites-le pour vous, cela ne prendra que 30 secondes de votre temps.

Voici le texte :

Lorsque nous vous adressâmes aux dernières élections, nous n’avions aucune raison de douter de votre modération ou de votre prudence, et nous mimes une pleine confiance en toutes les deux. Nous attendions de vous que, guidés par ces principes, vous feriez un sacrifice généreux de toutes animosités personnelles et de tous mécontentements particuliers : que vous seriez d’une attention vigilante pour les intérêts de votre pays et d’une persévérance inébranlable à remplir vos devoirs publics avec zèle et promptitude. Nous attendions de vous des efforts sincères pour affermir l’harmonie générale de la province et une soigneuse retenue sur tout ce qui pourrait avoir tendance à la troubler. Nous avons cru que vous observeriez tous les égards qui sont dus, et par cela même indispensables, envers les Citoyens du Québec, et que vous coopéreriez avec promptitude et cordialité dans tout ce qui pourrait contribuer au bonheur et au bien-être de la province. Nous regrettons d’avoir à ajouter que nous avons été trompés dans ces attentes et dans toutes les espérances sur lesquelles nous nous fondions.

Vous avez consumé dans des débats infructueux, excités par des animosités particulières et personnelles, ou par des contestations frivoles sur des objets futiles de pure formalité, ce temps et ces talents auxquels dans l’enceinte de vos murs le public a un droit exclusif. Cet abus de vos fonctions, vous l’avez préféré aux devoirs élevés et importants auxquels vous êtes obligés envers votre Peuple souverain et ses constituants, et par là vous avez nécessairement été dans le cas de négliger des affaires d’importance et d’obligation qui vous étaient soumises, tandis qu’en même temps vous avez en effet empêché l’introduction de telles autres qui ont pu être en contemplation. S’il fallait d’autres preuves de cet abus de votre temps, je viens d’en donner, en ce que je n’ai eu occasion de constater que des projets de loi néfastes et contraires aux intérêts de la société Québécoise, de manière telle qu’elles vous rendent susceptibles à des accusations de Haute Trahison.

Une violence si peu mesurée a été manifestée dans tous vos procédés, et vous avez montré un défaut si prolongé et si peu respectueux envers les Citoyens du Québec, que, quelles que puissent être la modération et l’indulgence exercées de leur part, on a peu de droit de s’attendre à une bonne intelligence générale, à moins que d’avoir recours à une nouvelle assemblée.

Nous donnerons les ordres nécessaires pour mettre le gouvernement sous tutelle et convoquer le nouveau Parlement provincial aussitôt que les circonstances le permettront sans inconvénient et n’ayant d’autre objet, comme nous nous sentons assurés que nul autre ne pourra nous être attribué, que de maintenir les vrais principes de l’heureuse et libre constitution de la province et d’employer le pouvoir du Peuple vers le seul but pour lequel il fut conçu, le bien-être du Peuple, j’ai une entière confiance dans les électeurs auxquels nous aurons recours, nous persuadant que par un choix de représentants convenables de nouveaux inconvénients pourront être prévenus et que les intérêts du Québec seront mis en considération dans la prochaine session avec moins d’interruption et de plus heureux effets.

(Signature)

Citoyen souverain du Québec

Et voilà ! Aussi simple que ça !

À faire et à partager massivement !

Commentaires

  • Daniel Roy, C.A., 16 février 2011 11h47

    Le 16 février 2011

    Monsieur John James Charest,
    Premier ministre du Québec

    Envoyée par courriel à tous les députés libéraux dont la liste apparaît sur le site suivant : http://www.liberez-nous-des-liberaux.com/

    Objet : Appel à votre démission et au déclenchement de nouvelles élections

    Monsieur Charest, 250 000 personnes ont signé une pétition réclamant votre démission. 77 % de la population sont insatisfaits de votre personne et de votre gouvernement. Des milliers de gens manifestent leur écoeurement à l’aide d’affiches et en faisant des vigiles devant vos bureaux ou le parlement. 76 % des ingénieurs du Québec croient que vous agissez dans l’intérêt de l’industrie et non dans celui de la population en ce qui concerne les gaz de schiste. Pablo Lugo Herrera entame sa 15e journée de grève de la faim pour réclamer votre démission. Nos soldats meurent en Afghanistan parce que vous acceptez que le Québec fasse partie d’un Canada belliqueux.

    Monsieur Charest, vous nous devez 40 milliards de dollars pour avoir changé la politique d’investissement de la Caisse de dépôt et placement du Québec et avoir investi et perdu cette somme à l’étranger. Vous nous devez 3 milliards de dollars pour avoir accepté que l’on contribue aux dépenses de la guerre en Afghanistan. Vous nous devez 30 milliards de dollars pour avoir vendu les droits de prospection pétrolière de l’île d’Anticosti à vos amis, car oui, de la corruption, il y en a dans votre gouvernement. Vous nous devez 100 milliards de dollars en dommages psychologiques et physiques pour permettre l’assimilation de francophones à un taux d’environ 1 % par année. Vous nous devez 16 milliards de dollars, soit 1 milliard par année depuis votre participation à la tricherie du référendum de 1995 à titre de Capitaine Canada sur la Place du Canada à Montréal. Vous nous devez 1 000 milliards de dollars pour nous maintenir dans un statut d’infériorité linguistique au Canada, en tant que province plutôt que pays, avec toute la discrimination que cela implique. C’est ainsi à cause de vous s’il y a autant de décrochages scolaires chez les garçons francophones du Québec. Vous nous devez 2 milliards de dollars pour construire un megahôpital anglais alors qu’il y a un besoin criant de ressources en régions. Vous nous devez beaucoup plus pour avoir détruit nos institutions québécoises.

    Monsieur Charest, vous avez du sang sur les mains avec la guerre en Afghanistan et bientôt vous aurez sur la conscience les conséquences fâcheuses de la grève de la faim de monsieur Pablo Lugo Herrera.

    Monsieur Charest, je réclame votre démission ainsi que de nouvelles élections.

    Je ne vous ferai pas l’honneur d’utiliser les formules de salutations usuelles pour une personne occupant votre poste, car je ne crois pas que vous en soyez digne.

    Daniel Roy, C.A.
    http://coalitionsouverainiste.com/1001raisons.aspx

    P.-S. Voici une liste partielle de dénonciations à votre endroit établie à partir des nouvelles parues dans les journaux.

    - Perte de 40 000 000 000 $ à la Caisse de dépôt et placement du Québec.
    - Nomination douteuse à la présidence de la Caisse de dépôt et de placement du Québec
    - Contrats sans appel d’offre.
    - Conflits d’intérêts.
    - Scandales dans les garderies.
    - Utilisation de carte de crédit d’entreprises privées.
    - Scandales dans le financement du Parti libéral du Québec.
    - Contrats accordés à des compagnies reconnues coupables de collusion.
    - Changement aux règles d’éthique.
    - Favoritisme envers les entrepreneurs finançant le Parti libéral.
    - Double salaire versé au premier ministre.
    - Refus d’une commission d’enquête publique sur les irrégularités dans la construction.
    - Déclenchement des dernières élections sous de fausses représentations.
    - Financement de festivals en échange de dons au Parti libéral du Québec.
    - Taxe fixe en santé.
    - Hausse des tarifs d’électricité du bloc patrimonial.
    - Augmentation de la taxe sur le carburant.
    - Hausse de la taxe de vente.
    - Réduction de 459 hectares du parc du Mont Orford.
    - Assimilation des francophones au Québec de 2% depuis qu’ils sont au pouvoir.
    - Anglicisation des milieux de travail.
    - La non-francisation des immigrants.
    - Réduction des droits des travailleurs avec la Loi 31.
    - Exploitation de nos richesses du nord par des entreprises étrangères.
    - Exaspère les gens du Nouveau-Brunswick et nous endette avec le projet d’achat d’Hydro NB.
    - Laisse le Lieutenant-gouverneur dépenser sans rendre de compte.
    - Continue à payer un loyer au Gouvernement canadien pour les terrains de l’Assemblée nationale.
    - Négociation en cachette du Traité de l’approche commune.
    - Construction d’un mégahôpital pour la minorité anglophone de souches de 4 %.
    - Réforme du calendrier scolaire.
    - Allégations d’échanges d’argent comptant.
    - Allégations de nominations partisanes de juges.
    - Allégations de pressions politiques indues au sein du gouvernement.
    - Allégations de trafic d’influence
    - Accepte de subir les injustices d’Ottawa dans ses budgets.
    - Accepte que nous payions des impôts pour financer la guerre du Canada en Afghanistan.
    - Accepte les intrusions du fédéral dans les compétences provinciales.
    - Vends les droits de prospection pétrolière sur l’île d’Anticosti pour une somme ridicule.
    - Agis dans l’intérêt de l’industrie plutôt que de la population en ce qui concerne les gaz de schiste.
    - Retarde le moment où le Québec sera reconnu un pays.

  • 16 février 2011 01h03

    Merci à vous M.Adam

    C’est fait !

    Lise Pelletier

  • donald, 15 février 2011 15h17

    Excellente initiative Adam. Merci je m’y met immédiatement

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 040$  5%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/03 Michel Arteau: 10$
  • 18/03 Linda Rivard: 20$
  • 18/03 Jean-Louis Perez : 50$
  • 18/03 Thierry Leroux-Demers: 100$
  • 18/03 Denis Laplante: 20$
  • 18/03 Chrystian Lauzon: 30$
  • 18/03 Anonyme: 5$
  • 18/03 Guillaume Paquet : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités