«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Burger King : le roi de l’anglais

Tribune libre de Vigile
samedi 7 mai 2016
1 707 visites 12 messages

Au moment où la ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Hélène David, lance un cri du cœur pour que « partout, et sans équivoque, l’affichage des marques de commerce nous fasse sentir bel et bien au Québec et pas dans le Maine ou le Massachusetts, et ce, autant dans les hôtels, les restaurants, que les chaînes de magasins », je l’invite à aller manger un Whopper chez Burger King... Juste le temps d’entendre les chansons et les conversations de quelques animateurs de la radio imposée du matin au soir par Burger King à toute sa clientèle québécoise. Constat garanti : le poste syntonisé sera à 100 % américain. Partout au Québec.

Le gérant d’une succursale de la rive sud de Québec m’a révélé que plusieurs employés s’étaient plaints à la direction de cet état de fait irritant. Réponse : la politique des restaurants Burger King est de diffuser à la grandeur de ses restaurants d’Amérique du Nord une musique 100 % américaine et des animateurs 100 % anglophones. Point à la ligne. La différence québécoise ? On s’en tape, chez Burger King. Tenez-vous-le pour dit : le bulldozer de l’uniformisation culturelle est en marche. Et il roule à plein régime dans un Burger King près de chez vous.

Une telle politique mérite un boycottage bien senti. Et une action musclée de Madame David, qui ne doit pas se contenter de légiférer sur les façades, mais en profondeur, aussi.

La direction de Burger King doit sentir que son unilinguisme reste pris dans la gorge de ses clients, affamés ou pas.

L’auteur est porte-parole du Mouvement Québec français du Bas-Saint-Laurent

Commentaires

  • François A. Lachapelle, 23 mai 2016 21h58

    Marci Jean-François Vallée pour cette information que je reçois le jour de la Fête Nationale des Patriotes, ce lundi 23 mai 2016.

    On ne peut s’attendre à beaucoup de respect pour notre société distincte accrochée sur les bords du beau et grand fleuve Saint-Laurent. Il faudra savoir quoi répondre aux états-uniens lorsqu’ils voudront pomper notre eau douce de nos rivières et de notre fleuve, directement ou indirectement.

    Il faut se rappeler que le fleuve Saint-Laurent est le déversoir du bassin des grands lacs où plusieurs États des États-Unis sont riverains et où ils peuvent puiser de l’eau douce en quantité raisonnable. C’est pour bientôt que les besoins en eau douce seront déraisonnables. Il faudra alors rappeler à Burger King notre existence distincte. On pourrait même le faire maintenant en ne fréquentant plus leurs restaurants et en publicisant ce boycott auprès de nos amis et parents.

    J’ai déjà été client chez Burger King ce qui n’est plus le cas depuis que je suis à la retraite et que ma femme et moi prenons le temps de mieux nous nourrir avec des mets cuisinés par nous-mêmes.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre, 20 mai 2016 08h30

    On suppose que cet avertissement, vous l’avez acheminé à la ministre, par "courrier recommandé"...

  • Gaston Bernier, 9 mai 2016 14h45

    Je ne suis pas un client de B.K. Je suis un abonné d’Énergie Cardio par contre. Côté musique, celle diffusée est à 90 % américaine et canadienne. Il doit rester 10 % pour la québécoise et les autres musique du Monde. La musique musculaire et les paroles anglaises seraient plus efficaces ! que les autres. 7154

  • Jean-François Vallée, 9 mai 2016 11h35

    En réponse à M. Arbour,

    Merci pour votre commentaire, M. Arbour, et félicitations pour votre livre « Cessons d’être des colonisés », que j’ai acheté et commencé à lire.

    Cela dit, dans les gym c’est partout la même chose. Et le fait que l’interlocuteur croit que la musique en français si limite à Vigneault en dit long sur son ignorance. De Stromae à Jean Leloup et Helmut Fritz à Ariane Moffatt, le rythme en français, ça existe.
    Y’a qu’à écouter du côté des listes de lecture d’Espace musique :
    Rock alternatif en français :
    http://www.icimusique.ca/#!genre/rock
    Rock festif et dansant
    http://www.icimusique.ca/#!genre/rock
    Etc., etc. : y a qu’à explorer !

  • Jean-François Vallée, 9 mai 2016 11h34

    En réponse à M. Arbour,

    Merci pour votre commentaire, M. Arbour, et félicitations pour votre livre « Cessons d’être des colonisés », que j’ai acheté et commencé à lire.

    Cela dit, dans les gym c’est partout la même chose. Et le fait que l’interlocuteur croit que la musique en français si limite à Vigneault en dit long sur son ignorance. De Stromae à Jean Leloup et Helmut Fritz à Ariane Moffatt, le rythme en français, ça existe.
    Y’a qu’à écouter du côté des listes de lecture d’Espace musique :
    Rock alternatif en français :
    http://www.icimusique.ca/#!genre/rock
    Rock festif et dansant
    http://www.icimusique.ca/#!genre/rock
    Etc., etc. : y a qu’à explorer !

  • J.Maurice Arbour, 8 mai 2016 11h54

    Dans un centre de gymnastique près de chez moi, à Lévis, on est branché exclusivement sur des postes de radio américains et on ne diffuse que de la musique américaine avec de la publicité américaine..On se croirait à New York. Difficile d’être plus colonisés.Je me suis plains auprès de la direction mais on m’a répondu que la clientèle du gym avait besoin de "beat" pour les divers exercices et qu’on n’était tout de même pas pour mettre du Vigneault.

    Nous en sommes rendus là : déracinés et complètement obnubilés par l’univers anglophone.C’est que nous sommes devenus un peuple de colonisés assimilés et fiers de l’être. Mais ne parlons pas de ces choses : le PQ ne le tolérerait pas...

  • Odile Lavoie, 8 mai 2016 08h39

    Bonjour Jean-François

    Merci pour ton implication du respect de la langue française. Tu as toute mon admiration. Je vais transmettre ton message à tous mes contacts. Je ne fréquentais pas Burger King et je vais continuer de le faire.
    Que puis-je faire pour t’aider dans cette cause.

    Odile

  • Serge Jean, 8 mai 2016 07h38

    Mcdonald, même chose, de l’anglais, rien que de l’anglais ennuyant.

  • Jean-Claude Michaud, 7 mai 2016 23h07

    Si la chaine Burger King n’est pas capable de passer de la musique dans les deux langues en français et en anglais sur le territoire du Québec, voilà une belle raison pour tous les Québécois nationalistes de les boycotter. J’allais à l’occasion dans cette chaine mais à l’avenir je vais encourager d’autres chaines de restauration rapide qui respecte le Peuple Québécois.

  • Marc Huber, 7 mai 2016 20h29

    À moins d’être dépassé par de nouvelles alliances, aux dernières nouvelles, Burger King était dans les mains de Bain Capital, un des nombreux fonds d’investissements qui a des bonnes relations avec le réseau économique de la CIA. À vérifier. Dans cet univers, il y a assurément une volonté d’asservir les gens à la culture anglo-saxonne. Des artistes dont le contenu sans engagements sociaux et remises en question ; aux mots sans revendications et à une musique aux fréquences aliénantes et ennuyantes, dépossèdent l’esprit de toutes forme de liberté et de revendications. Bref, si vous trouver un spécimen Burger-King qui se soulève contre l’injustice, l’immoralité et la fourberie j’aimerais le disséquer pour une étude. Merci.

  • Poulin Serge, 7 mai 2016 18h22

    Bonjour,
    Sears Place de Lys `a Québec, ne diffuse que de la musique en anglais malgré deux courriels de ma part.S’il-vous-plaît faites quelque chose car c’est choquant. Merci

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités