«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le Parti des Citoyens au Pouvoir

Bernard Gauthier se lance en politique active

Un vent de fraîcheur souffle de la Côte-Nord

Tribune libre de Vigile
mercredi 7 décembre 2016
878 visites 45 messages

Après l’annonce du résultat des élections partielles dans quatre comtés, qui n’ont rien changé dans le rapport de force à l’Assemblée nationale, on a assisté à un branle-bas de combat dans les médias, puisque le célèbre syndicaliste Bernard « Rambo » Gauthier s’est finalement lancé en politique active et est devenu le chef d’un parti politique reconnu par le DGEQ (Directeur général des élections du Québec), le Parti des Sans parti - Citoyens constituants.

Du même coup, il a annoncé un changement de nom pour ce parti qui devient le Parti des Citoyens au Pouvoir. Ce pas en avant est une avancée importante pour le mouvement populiste identitaire et décomplexé au Québec.

En effet, pour ceux qui ont écouté la conférence de presse de Bernard « Rambo » Gauthier au complet, on comprend que cette annonce est dans la continuité de la victoire du Brexit, de l’élection de Donald Trump et des progrès que fait partout le droite alternative.

Cette droite alternative c’est ce mouvement qui rejette radicalement le multiculturalisme, la mondialisation et la correctitude politique. Son idéologie n’est pas une idéologie très structurée car elle s’inspire tant du mouvement souverainiste du FN en France (sortie de l’Union Européenne) que du Brexit de la Grande-Bretagne et des Patriotes américains qui ont élu Donald Trump (personnalité TIME de l’année 2016) avec son programme pour reprendre le contrôle des frontières américaines, de l’immigration et de son économie en faveur des travailleurs américains.

Évidemment, puisqu’elle est très marquée par le nationalisme et la défense des valeurs occidentales d’égalité des hommes et des femmes, elle s’oppose à la pénétration de l’islam en occident et à l’introduction de la charia dans nos sociétés de droit.

Au Québec, en plus du lancement du Parti des Citoyens au Pouvoir de Bernard Gauthier, on a vu récemment une nouvelle organisation apparaître, le mouvement Horizon Québec Actuel qui est en résonance avec le FN en France. Ses principaux militants sont des intellectuels articulés qui ont des choses à dire, ce qui nous change des discours primaires des Pegida de ce monde et des intellectuels européens ou canadiens anglais fédéralistes dont s’inspire la Fédération des Québécois de souche.

Nous saluons la présence de trois d’entre eux parmi les chroniqueurs de Vigile ainsi que leur rôle actif dans les élections partielles qui viennent d’avoir lieu puisque deux des leurs étaient candidats du PI et qu’un troisième en est l’agent officiel.

Avec une telle relève, jeune, dynamique et intelligente, le PQ va devoir se tenir à carreau dans son rapprochement avec QS et avec les partisans du multiculturalisme en son propre sein.

Commentaires

  • pierre-yves dubreuil, 18 décembre 2016 23h41

    @Pierre Grandchamp

    Le Canada n’est pas explicitement totalitaire ou ne s’autoproclame pas ainsi, mais il contient plusieurs éléments de totalitarisme et laisse à penser qu’il aspire à atteindre cet ÉTAT.

    1-Le fait que la Reine soit souveraine et non le peuple (la royauté a perdu de son essence au fil du temps...).

    2-Multiculturalisme constitutionnel (identité occulte)

    3-Radio-Canada n’est aucunement neutre et son mandat n’a pas été validé par le peuple.

    4- Processus de nomination des postes importants qui laisse à désirer

    5-Lien avec des régimes douteux

    6-Alliés assez douteux sur le plan démocratique

    7-Scandale des commandites (guerre contre le souverainisme québécois)

    8-Suprémacisme culturel

    9-Zones de non-droit en les paradis fiscaux dont le Canada se fait complice

    10-etc.

    le Bloc et Vigile...des ’’menaces’’ sérieuses ?

    Pour ce qui est des prochaines élections provinciales, compte tenu qu’aujourd’hui les moyens sont en quelque sorte aussi des fins, il serait important de présenté le Québec comme étant déja ouvert aux débats et aux nombreux partis et courants, avant d’atteindre le statut d’État indépendant. Une ’’constituante’’ ne ferait que nous offrir en cible et nous conduire dans une ornière idéologique. Et des libéraux minoritaires (par la proportionnel) sont des libéraux quand-même handicapés et beaucoup moins dangeureux, déjà.

    Pour ce qui est de Rambo, faudrait enquêter sur tout ce qui a pu mené à sa tentative d’intimidation pour se faire une réelle idée. Et si il s’excusait, ça changerait votre opinion ?

  • Pierre Grandchamp, 18 décembre 2016 06h59

    En conclusion à M. Dubreuil,

    Si le Canada était un pays totalitaire, il n’y aurait pas 10 députés du Bloc à Ottawa ; ceci dit par l’indépendantiste que je suis. Pis VIGILE n’existerait pas.

    Quand je lis que « un vent de fraîcheur souffle de la Côte-Nord », pcq un dénommé Gauthier veut embarquer dans l’arène politique, je me dois d’exprimer mon plus profond désaccord.

    De un, la priorité : battre les libéraux, donc arrêter de diviser le vote d’opposition. De deux, le CV du personnage. De trois, dans le contexte d’insécurité culturelle que nous vivons, dû à la mondialisation et au multiculturalisme, il faut se méfier de :1-un certain discours démagogique de certains trumpistes 2-l’intimidation.

    Rambo en a contre l’élite. Mais, il fait partie de l’élite syndicale.

    En tout respect !

  • pierre-yves dubreuil, 17 décembre 2016 19h33

    @Pierre Grandchamp

    De ce que je comprends, vous dénoncez l’utilisation de la démagogie (qui n’est pas la même chose que du populisme) par Trump et Rambo, et vous craignez du même coup un totalitarisme à l’endroit des minorités culturelles, notamment.

    ma réponse :

    Le Canada est déja un peu totalitaire, dans le sens que qu’il n’est pas très démocratique, alors la charité commence par soi-même.

    Difficile pour moi de commenter sur Trump, car il n’est pas mon président....mais il semble y avoir un problème profond au niveau de l’information médiatique de puis longtemps.

    Faudrait peut-être commencer par là, si on veut chercher des bibites.

  • Pierre Grandchamp, 17 décembre 2016 08h20

    Le politologue français Laurent Bouvet écrit dans dans l’hebdomadaire Marianne :
    http://www.marianne.net/laurent-bouvet-enjeu-c-est-identite-100247833.html

    "L’autre élément, c’est en effet le rôle déterminant joué par l’« insécurité culturelle ». Elle reflète l’inquiétude de l’individu par rapport à la manière dont il vit, au monde tel qu’il va (mal), et à la façon dont ces bouleversements viennent percuter son existence. L’électeur se dit : « Je suis en train de perdre ce que j’ai, et surtout ce que je suis... » L’enjeu, c’est clairement l’identité. Toutes ces angoisses remettent en question l’identité de chacun. Tout élément touchant à la politique, à l’actualité ou à la vie quotidienne alimente cet engrenage. Peu importe que ces représentations soient réelles, on sait que l’on ne vote pas seulement selon la réalité, mais aussi selon ce que l’on ressent. »

    C’est cela qui me questionne : « ON NE VOTE PAS SEULEMENT SELON LA RÉALITÉ MAIS AUSSI SELON CE QUE L’ON RESSENT ».

    Dans cette atmosphère, on assiste à des arguments démagogiques. Je suis capable de comprendre l’insécurité des gens devant la mondialisation et le multiculturalisme. Mais quand un futur président étatsunien pourfend l’establishement et les banquiers, pour se faire élire, pis qu’il s’entoure de ces banquiers et de cet establisment, une fois élu….je tique. Quand ce Trump traite les Mexicains de violeurs, sans nuance….Quand je le vois intimider des journalistes et que de ses partisans font de même ; quand je l’entendais vouloir emprisonner sa rivale. Quand je l’ai entendu vouloir ne pas reconnaître les résultats électoraux advenant sa défaite, tout cela évoque en moi une période de l’histoire pas trop jolie…

    Quand je vois Rambo tentant de s’installer dans cette mouvance trumpiste, je suis capable de comprendre…Mais, quand je lis : « Un vent de fraîcheur souffle de la Côte-Nord », je tique.

    En tout respect !

  • Pierre Grandchamp, 16 décembre 2016 12h50

    Je réponds à quelqu’un qui a écrit un message le 15 décembre à 13h52 ,sans identification.

    Moi, ce qui me dérange dans certains courants dits populistes : 1- l’utilisation de sophismes ou d’affirmations gratuites à couleur de préjugés pour attirer la sympathie 2-l’intimidation

    - Quand Trump promet d’emprisonner Hilary, ce qu’il ne fera pas. Quand il traite les Mexicains de violeurs. Quand il dit que le réchauffement climatique est un canular alimenté par la Chine..Quand il pourfend Hilary pour sa proximité avec les banques alors qu’il vient de s’entourer de banquiers....etc..etc.Quand il promet d’augmenter les salaires et qu’il nomme un ministre du Travail qui prône plutôt la robotisation.

    Quand Rambo dit :”Des juges, DES médecins, DES avocats sont en prison”. ...laissant sous-entendre qu’il y en a beaucoup.Quand, sur ce forum, quelqu’un affirme :””Si la justice au Québec n’était pas si mal en point l’ensemble de nos actuels et anciens dirigeants serait en prison, ou aurait des ’’casiers judiciaires’’.

    - Intimidation. Quand Trump et/ou son entourage intimident, menacent des journalistes. Quand des proches de Rambo intimident leur députée.

  • 15 décembre 2016 13h52

    @Pierre Grandchamp

    Quand vous dites qu’il faille faire attention au populisme....faut savoir de quoi on parle.

    Le populisme veut dire ’’peuple au pouvoir’’. Sa manifestation la plus frappante est sûrement le recours au référendum. Évidemment que la population n’est pas en mesure de prendre des décisions importantes en ce moment, mais une population , ça ’’s’éduque’’, quoiqu’il y ait une limite au populisme et surtout au sein d’un groupe hétérogène comme le Québec.

    Pour ce qui est de votre définition propre, serait-ce ’’démagogie’’, c’est à dire appeler aux sentiments les plus primitifs du peuple ? C’est une tactique qui est déjà courante, tant au niveau politique que économique, via marketing.

  • Pierre Grandchamp, 14 décembre 2016 08h16

    Re : le pardon versus dossier judiciaire et être candidat à une élection

    Quelqu’un a écrit à mon intention : "Un pardon n’efface jamais un casier judiciaire. Quand on l’a, on l’a pour la vie. Le pardon ne fait que le rendre moins accessible publiquement (employeurs, assureurs...). Il ne reste accessible, je crois, que pour les forces de l’ordre. Même aux douanes, même après un pardon qui date de 25 ans, les douaniers vont avoir accès à votre dossier judiciaire."

    Je crois, donc, comprendre qu’une personne ayant un casier judiciaire peut se présenter à une élection suite à un pardon ? Cependant le dossier judiciaire ne serait pas effacé ?

  • Pierre Grandchamp, 13 décembre 2016 19h55

    M. Consentino a écrit :”Si la justice au Québec n’était pas si mal en point l’ensemble de nos actuels et anciens dirigeants serait en prison, ou aurait des ’’casiers judiciaires’’.

    “Pu capable” de lire de telles faussetés, de ces généralisations simplistes rencontrées trop souvent chez les “Trumpistes” et les “Ramboistes”, sans nuance.

    Comment discuter avec une personne qui sort de telles affirmations gratuites dans lesquelles tout le monde est gris.

    Comme le dit Facal :”Cette colère n’est cependant pas une raison pour cesser de réfléchir et pour faire n’importe quoi.Quand le dépit rend aveugle, c’est la cohérence qui est une des premières à tomber au champ d’honneur.
    Disons les choses sans détour : il n’est pas vrai que (...)faire des simplifications outrancières est soudainement devenu une vertu.”

    C’est mon dernier mot ! Quoi dire de plus ?

  • Pierre Grandchamp, 13 décembre 2016 16h57

    @ M. Consentino

    Au sujet de Mme Bombardier et "le pays" :http://www.journaldemontreal.com/2016/12/13/le-gout-dun-pays

  • Pierre Grandchamp, 13 décembre 2016 14h48

    @ M. Pierre Cloutier

    Sur le blogue de Mme Bombardier :http://www.journaldemontreal.com/2016/12/13/le-gout-dun-pays

    J’ai écrit : “Mme Bombardier, vous avez écrit que Rambo a un casier judiciaire. Or, récemment, il a obtenu le pardon.Donc, il aurait fallu écrire :"Il avait un casier judiciaire" !

    Réponse de Mme Bombardier :

    “Faux.Son pardon lui a été retiré si bien qu’il a toujours son casier judiciaire.”

  • Pierre Grandchamp, 13 décembre 2016 09h20

    @ M. Pierre Cloutier

    La chroniqueuse Denise Bombardier a écrit :”Rambo possède un casier judiciaire”.Et cela dans la chronique :
    http://lenord-cotier.com/bernard-gauthier-se-retrouve-casier-judiciaire/

    Article en avril dernier :”Rambo pourra travailler malgré son casier judiciaire”
    http://www.journaldequebec.com/2016/04/08/rambo-pourra-travailler-malgre-son-casier-judiciaire

    D’autre part, je viens de prendre connaissance de cet article :
    Un nouveau pardon pour Bernard « Rambo » Gauthier
    http://www.lapresse.ca/le-soleil/justice-et-faits-divers/201611/22/01-5044200-un-nouveau-pardon-pour-bernard-rambo-gauthier.php

    Si, donc, M. Gauthier n’a plus de casier judiciaire, je l’en félicite et je corrige l’erreur de Mme Bombardier.Pis je m’excuse d’avoir véhiculé cette erreur, si erreur il y a.

  • Pierre Grandchamp, 13 décembre 2016 06h47

    @ M. Pierre Cloutier

    La question de “casier judiciaire” provient de cette chronique :
    http://www.journaldemontreal.com/2016/12/09/rambo-lhabit-fait-le-moine
    ...............................................................
    D’autre part , je vous soumets le point de vue de Joseph Facal, ce matin :

    http://www.journaldemontreal.com/2016/12/13/sodomie-sans-permis

    “La colère populiste, qui monte partout en Occident, n’est pas une mode passagère. C’est la conséquence d’une crise de confiance grave dans nos institutions et leurs dirigeants.

    Le parallèle avec les années 1930 n’est pas totalement sans fondement.

    Cette colère n’est cependant pas une raison pour cesser de réfléchir et pour faire n’importe quoi.Quand le dépit rend aveugle, c’est la cohérence qui est une des premières à tomber au champ d’honneur.

    Aux États-Unis, ceux qui dénonçaient les filous à Washington viennent de porter au pouvoir un homme à côté duquel l’élu le plus compromis est un servant de messe.

    Disons les choses sans détour : il n’est pas vrai qu’être inculte, parler grossièrement et faire des simplifications outrancières est soudainement devenu une vertu.(...)

    La politique n’a pas besoin de pseudo-sauveurs de carnaval, mais de gens dévoués, intègres, éduqués, rigou­reux et qui ne simplifient pas grossièrement.

    Il y en a plus que vous ne pourriez le croire.Le 20e siècle a abondé en messies qui ont surfé sur le mécontentement populaire. "

  • A.Cosentino, 13 décembre 2016 00h20

    @M.Grandchamp

    Je ne veut pas m’acharner sur vous mais vous écrivez et je cite.

    ’’ Moi, ce qui me dérange dans le langage de Rambo, pis de Trump : cette tendance à la généralisation simpliste et tendancieuse qui se rapproche du mensonge.....ainsi que chercher l’intimidation. ’’

    Mais en même temps vous approuvez et dites être en accord avec Mme Bombardier qui écrit dans son texte, et je cite.

    ’’“Autrement dit, le Québec se porterait mieux si les non instruits remplaçaient les instruits qui le dirigent...’’

    Cette personne croie que ceux qui dirigent sont ’’instruits’’ et que ceux qui font partie de la société civile sont des ,’non-instruits’’.

    Peut-il y avoir quelque chose de plus démagogique ?

    Son casier judiciaire vous indispose ?

    Si la justice au Québec n’était pas si mal en point l’ensemble de nos actuels et anciens dirigeants serait en prison, ou aurait des ’’casiers judiciaires’’.

    Je ne crois pas que vous prenez toute la mesure de la situation dans laquelle se trouve le mouvement indépendantiste et ce qui est en jeux ici.

  • A.Cosentino, 12 décembre 2016 23h58

    @M.Grandchamp

    Vous citez Denise Bombardier qui il n’y a pas si longtemps disait comprendre et admirer Tony Accurso. Un homme qu’elle a qualifié de ‘’bâtisseur’’…

    La vision binaire, généraliste et sans nuance de Mme Bombardier est ridicule et pollue les médias depuis trop longtemps. Elle n’a certainement jamais été une allié de la cause indépendantiste. Son commentaire sur les instruits et les non-instruits parle de lui-même. Je ne peux pas croire que cette personne possède une tribune aussi importante pour diffuser ses inepties. C’est probablement la preuve que ‘’l’instruction’’ n’est certainement pas garant d’intelligence et de perspicacité.

    Curieux que vous n’ayez pas tiré quelques citations du texte de Bock-Côté qui était somme toute intelligent et posé.

    @M.Tremblay

    Parce que les states ont besoin d’un Québec indépendant pour exploiter ses ressources ?

    Les states ont une alliance stratégique, culturelle, idéologique, historique et économique avec la city de Londres, ils ne feront jamais une promotion même en sous-main du mouvement indépendantiste québécois.

    Croire que les states ont un objectif autre que la stabilité canayenne au nord de la frontière, c’est un vieux rêve plein de naïveté que Lévesque et bien d’autres, avaient. Lévesque croyait que les states qui avaient fait la révolution ‘’comprendrais’’ les aspirations du Québec. Il croyait aussi que l’appui au mouvement nationaliste noir et le ‘’progressisme’’ du parti démocrate en faisait des alliés naturels de la cause du peuple québécois. Parfois je me demande si Lévesque comprenait vraiment le Deep State.

    A son retour d’un meeting avec le ‘’counsel on foreing relations’’ à New York, peu après l’élection du PQ en 76, il à commencer à comprendre…Un peu.

    C’est le lendemain du référendum que sa balloune a peté.

  • Pierre Cloutier, 12 décembre 2016 11h04

    Message à Pierre Grandchamp,

    Je ne suis pas un "Ramboiste" pas plus qu’un "Trumpiste", mais une chose m’apparait évidente : il aura contre lui toute la meute de la bien-pensance et de la rectitude politique.

    Deuxio, où Bernard Gauthier est éligible en vertu de la loi électorale ou il ne l’est pas. S’il ne l’est pas - à cause de son casier judiciaire comme vous dites - alors où est le problème ?

    S’il est éligible, s’il se présente et qu’il est élu, ce sera la volonté du peuple. Ce ne sera pas pire que Couillard ou Legault, n’est-ce pas ?

  • Pierre Grandchamp, 12 décembre 2016 11h00

    @ M. Bourassa

    Moi, ce qui me dérange dans le langage de Rambo, pis de Trump : cette tendance à la généralisation simpliste et tendancieuse qui se rapproche du mensonge.....ainsi que chercher l’intimidation.

    Quand Rambo dit que DES juges, DES avocats,DES médecins sont en prison...il laisse sous-entendre qu’il y en a beaucoup. C’est comme si j’écrivais que DES syndicalistes sont en prison : ce serait tendancieux et intellectuellement malhonnête. "Une hirondelle ne fait pas le printemps,"

    Oui, il y a des dirigeants qui utilisent des paradis fiscaux. Mais, c’est au niveau fédéral que Rambo devrait aller pour combattre cela.

  • mario parent, 12 décembre 2016 07h46

    bonjour je suis d accord avec monsieur Gauthier je me suis présenté 2 fois au élection pour la caq en 2014 et comme indépendant 2012 je veux défendre les citoyens et citoyennes du Québec soyez assurés que je serais encore présent en 2018 en octobre j ai demandé de l aide parce que je suis rendu loin dans des situations vécus et que des gens du Québec ont vécu eux aussi sa prends une justice honnête et ne pas croire un humain quand il dit la vérité

  • Pierre Grandchamp, 12 décembre 2016 07h04

    “M. Beauchesne a écrit, en parlant de Trump :”avec son programme pour reprendre le contrôle des frontières américaines, de l’immigration et de son économie en faveur des travailleurs américains.”

    Ce Trump souffle chaud et le froid :http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/486917/extremisme-ou-normalisation

    “Comme secrétaire au Travail, il a arrêté son choix sur un baron du fast-food, ennemi des syndicats, du salaire minimum et de la protection sociale. Voilà qui nous rappelle d’où vient Donald Trump, et comment ce patron milliardaire a traité ses employés au cours des 30 dernières années(...).

    Sur le front intérieur, cependant, le virage esquissé jusqu’à maintenant s’annonce franchement radical. Radical et inquiétant.”

  • Pierre Grandchamp, 12 décembre 2016 06h52

    La Commission Cliche(1974) et la Commission Charbonneau(2014) nous ont révélé de sérieux malaises dans la construction.

    En conclusion, j’estime que M. Gauthier devrait commencer par aider à faire le ménage dans la cour de la FTQ :
    http://www.journaldemontreal.com/2015/10/09/ken-pereira-regle-ses-comptes

    “Le syndicaliste et sonneur d’alarme Ken Pereira n’a pas fini de brasser la cage. Celui qui a permis de révéler le scandale des allocations de dépenses de Jocelyn Dupuis (ex-patron de la FTQ-Construction aujourd’hui en prison) estime que le ménage n’a pas été fait sur les chantiers de construction et dans le milieu syndical. Amer de son passage à la commission Charbonneau, il a décidé de régler ses comptes en publiant un livre, dont Le Journal vous présente en exclusivité des extraits. À travers une dizaine de révélations-chocs, il éclabousse notamment Michel Arsenault, l’ancien président de la FTQ.”

    D’autre part, je suis sensible aux propos de Mme Denise Bombardier :http://www.journaldemontreal.com/2016/12/12/triste-a-mourir

    “Autrement dit, le Québec se porterait mieux si les non instruits remplaçaient les instruits qui le dirigent. Ce qui suppose dans leur esprit que les dirigeants actuels sont des fourbes, des corrompus, des menteurs ou des incompétents parce qu’ils sont instruits. Ils se déguisent en costume et cravate, se plient au protocole de l’Assemblée nationale et ils évitent de sacrer en public. (...).

    Aux yeux des populistes de souche, dont on croyait bien naïvement qu’ils ne traverseraient pas la frontière au 49e parallèle, mais qui sont en train de serrer les rangs sur la Côte-Nord avant de rejoindre à n’en point douter d’autres régions du Québec, la loi et l’ordre calqués sur des pratiques syndicales corrompues et intimidantes seraient donc la solution à la déliquescence de l’éthique politique au pouvoir.”

  • Jean Tremblay, 11 décembre 2016 17h48

    Les States avec l’ami Brzezinski vont backer l’indépendance du Québec. Ça fait longtemps qu’ils lorgnent les ressources du Québec. Watch out. Ils vont vous monter les uns contre les autres, pour ensuite tout VOLER.

    Kosovo... m Dion, POURQUOI avez-vous fait ça ? POURQUOI ?

  • Pierre Bourassa, 11 décembre 2016 17h29

    @Pierre Grandchamp
    On peut commencer par le king :
    Le chef libéral Phillippe Couillard a ouvert un compte dans l’île de Jersey quand il travaillait en Arabie saoudite
    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/403818/couillard-a-place-des-fonds-dans-un-paradis-fiscal?commentaire_limit=0

    Et pourquoi pas l’ancien premier ministre du Canada Paul Martin avec son entreprise CLS International.Le déménagement de ses sociétés à la Barbade a incité nombre d’entreprises canadiennes à suivre son exemple.
    http://lautjournal.info/20100223/montr%C3%A9al-comme-paradis-fiscal

    Pouvons-nous aussi parler du maire de Laval,Gilles Vaillancourt et de ses comptes en Suisse ?
    http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201305/27/01-4654650-gilles-vaillancourt-des-proches-pour-envoyer-de-largent-en-suisse.php

  • Pierre Grandchamp, 11 décembre 2016 08h40

    Précisions.J’ai écrit :"Bernard Gauthier a été condamné, entre autres, pour intimidation sur les chantiers contrôlés par La FTQ.

    Rambo possède un casier judiciaire, il tire à boulets rouges sur tous ceux qui s’opposent à ses méthodes viriles et il se croit investi de la mission — hé oui ! — de sauver le Québec.".

    J’aurais dû, justement, mettre des guillemets. Cela provenait de :
    http://www.journaldemontreal.com/2016/12/09/rambo-lhabit-fait-le-moine

  • Pierre Grandchamp, 11 décembre 2016 08h32

    @ M. Pierre Bourassa qui a écrit : “Bernard Gauthier lui a demandé de le laisser tranquille avec sa tenu vestimentaire alors que disait-il,des juges,des médecins,des avocats étaient en prison actuellement et que plusieurs de nos dirigeants plaçaient leur argent dans des paradis fiscaux après avoir imposé l’austérité aux citoyens du Québec.”.

    A lire le livre de Ken Pereira, un ex de la FTQ-construction, sur la FTQ et le Fonds de Solidarité http://www.journaldemontreal.com/2015/10/09/ken-pereira-regle-ses-comptes

    “DES juges, DES médecins, DES AVOCATS” : on charrie en masse ! Je n’en connais pas des tonnes.

    “Plusieurs de nos dirigeants” : des noms svp.Genre d’affirmation gratuite facile et simpliste !

    Quant aux paradis fiscaux, il faudrait dire à M. Gauthier que cela relève du fédéral. D’ailleurs ,il pourrait consulter le député bloquiste de Joliette, Gabriel Ste-Marie, qui pilote ce dossier.Voir :

    http://www.blocquebecois.org/2016/04/paradis-fiscaux-et-panama-papers-le-gouvernement-federal-est-parfaitement-au-courant-gabriel-ste-marie/

  • Pierre Grandchamp, 11 décembre 2016 07h17

    M. Beauchesne a écrit, en parlant de Trump :”avec son programme pour reprendre le contrôle des frontières américaines, de l’immigration et de son économie en faveur des travailleurs américains.”

    " Pendant la campagne électorale, Trump a pesté contre les banques, en particulier Goldman Sachs à qui plusieurs reprochent d’être une des grandes responsables de la crise financière de 2008.

    Il a même accusé son adversaire républicain Ted Cruz et Hillary Clinton d’être à la solde de Goldman Sachs, la reine de Wall Street. Son Cabinet comprendra quatre ex-cadres de la banque (....)

    Andy Pudzer, secrétaire au Travail, est un magnat de la restauration rapide. Il s’oppose à toute hausse du salaire minimum au-delà de 9 $US et à l’amélioration des conditions de travail dans l’industrie du fast food, une des sources principales de ce qu’on appelle les ‘working poor’.

    Trump qui a promis de créer de bons emplois bien payés s’est adjoint un ministre du Travail qui préfère les robots aux employés humanoïdes car, a-t-il dit, il y a quelques mois, qu‘ils sont toujours polis, ne prennent pas de vacances, travaillent tout le temps, ne sont jamais en retard ni malades et ne se plaignent pas de discrimination(...)"
    http://www.journaldemontreal.com/2016/12/10/que-le-vrai-donald-trump-se-leve

  • Pierre Grandchamp, 11 décembre 2016 06h18

    M. Beauchesne a écrit, en parlant de Trump :”avec son programme pour reprendre le contrôle des frontières américaines, de l’immigration et de son économie en faveur des travailleurs américains.”

    Invitation à lire cet article dans LE DEVOIR:Protectionnisme et libéralisation financière, un cocktail détonant
    http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/486825/etats-unis-protectionnisme-et-liberalisation-financiere-un-cocktail-detonant

    Il est assez paradoxal de voir Trump s’entourer de banquiers et d’ultraconservateurs quand on songe à la crise financière causée par ces banquiers en 2008.

    Et que dire de la nomination d’un gars du pétrole climatosceptique à l’Environnement ?

    A lire, aussi, toujours en lien avec les USA : “Sale temps pour les femmes” :http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/486831/etats-unis-sale-temps-pour-les-femmes-et-les-autres

  • Pierre Grandchamp, 11 décembre 2016 06h01

    @ M. Drapeau qui pose la question suivante à M. Gauthier :"La question : comment tu vas faire ça ? par exemple, comment vas-tu combattre les paradis fiscaux ?".

    Réponse à lui donner : les banques, ça relève du fédéral.....faudrait peut-être que tu te présentes au fédéral ?

  • Pierre Grandchamp, 10 décembre 2016 15h15

    On a écrit :"Un vent de fraîcheur souffle de la Côte-Nord".

    INTIMIDATION, préjugés et gros bras : moi, j’appelle cela plutôt un vent de noirceur.
    Tout cela véhiculé par un gars ayant un casier judiciaire. Triste spectacle !

  • Pierre Grandchamp, 10 décembre 2016 11h34

    http://www.journaldemontreal.com/2016/12/10/appelez-le-maintenant-bernard-trump-gauthier

    "La députée péquiste de la circonscription de Duplessis, Lorraine Richard, a été la cible de propos menaçants de la part de partisans de Rambo par Facebook et par courriel, au point où elle a songé à porter plainte.

    « Ça n’arrêtera pas, j’en suis convaincue. Je sais que ça va prendre de l’ampleur, parce qu’il allume une poudrière », estime Mme Richard, élue depuis 2003.
    Son équipe et elle ont finalement décidé d’attendre de voir comment les choses vont évoluer avant de porter plainte.".

    On est rendus là pis il y a des gens qui applaudissent ! INTIMIDATION !

  • A.Cosentino, 10 décembre 2016 01h38

    Bravo à M.Gauthier et son équipe.

    Celui-ci plante son drapeau dans le sol et rallie les troupes égarées.

    Un homme de cœur qui va brasser la cage de plusieurs précieux personnages.

    Une chose si je peux me permettre. La défense de l’identité québécoise ne se résume pas simplement à quelques sorties sur les femmes voilées et une laïcité féministe à l’eau de rose soixante huitarde. La défense de l’identité québécoise est une déconstruction de l’idéologie particulariste multiculturaliste et la construction d’une alternative nationaliste adaptée pour contrer le mondialisme et le néolibéralisme.

    Je cite M. Drapeau dans cette tribune.

    ‘’ Il y a plusieurs formes de nationalisme : il faut faire attention de pas tout mêler comme le fait Luc Lavoie à la Joute. Je prône un nationalisme québécois autonome et original adapté à notre situation particulière au Québec.’’

    Un nationalisme à la Zemmour, à la Caroline Fourest, et à la Finklelkraut non merci !

    Un nationalisme pro-Israël, anti-Iran primaire à la Breitbart non merci !

    Non au piège palestino-israelien ! Oui à la nation québécoise !

    Bien que Trump soit une grosse injection de testostérone pour les mouvements nationalistes il faut faire gaffe. Moult pièges à l’horizon pour ceux qui voudront calquer le modus operandi sans en faire une adaptation nationale. Il faut en extirper l’essence et savoir s’en servir et faisant fi des particularités qui sont celles d’un empire économique et militaire.

    Un nationalisme identitaire décomplexé et intelligent, structuré, dans la tradition du sociologue Fernand Dumont serait de mise. Disons que ce serait un bon départ, de très bonnes bases sur lesquelles créer un mouvement solide et cohérent. Alain DeBenoist est aussi une bonne référence.

    Pour ce qui est des ‘’gros bras’’ à M. Gauthier, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à défendre les intérêts des travailleurs de la Cote-Nord. C’est son travail. La commission Charbonneau, qui fut une vaste fumisterie, et les médias québécois à l’ordre l’ont dépeint comme un fier à bras pour masquer la corruption rampante des mafieux de services du gouvernement. Alors pour les gros bras on repassera SVP.

    M.Gauthier n’a pas à incarner Michel Chartrand, il n’a qu’à être lui-même et dire ce qu’il pense au moment où il le pense.

    @Pierre Grandchamp

    La division du vote est déjà bien installée. Le mal est fait depuis 2006 avec les communautaristes et les particularistes qui se disent porte-paroles de ‘’la gauche’’ désillusionnée du PQ. Il faut donner une voix à tout le monde et une chance de s’exprimer politiquement. Ce n’est que saine démocratie. J’aimerais bien comme vous que le mouvement indépendantiste, nationaliste et patriote se rejoigne en une seule grande force mais ce n’est pas le cas présentement. Le fruit n’est pas mûr parce que les partis politiques scindent les idéologies et se les accaparent à la carte, comme on pige dans un buffet chinois. Comme par hasard aucune assiette ne constitue un repas équilibré. Coïncidence ?

    Le mouvement se cherche. Le temps passe j’en suis conscient comme tout le monde mais qui sait quel avenir nous attend. La mort ? Assurément. Comme tout ce qui grouille sur cette terre, comme tout ce qui brille dans le firmament, il y a une fin. Mais nous devons nous battre, debout, jusqu’à notre dernier souffle. Se battre avec ce que nous avons, même si ce n’est pas suffisant.

    Se battre pour survivre et espérer un jour sortir de la survivance comme disait Miron.

    Regardez la France. Nation, peuple millénaire qui se bat pour sa survie.

    Regardez Israël qui se bat pour sa survie.

    Regardez la Palestine qui se bat pour sa survie.

    La Russie, l’Espagne, les États-Unis, l’Éthiopie, Le Vietnam, La Chine, Madagascar, les peuples autochtones, alouette…

    Nous nous battons tous pour notre survie, le peuple québécois ne fait pas exception à cette règle d’or.

    Notre survie à tous dépend de notre rejet de cette chimère mondialiste qui détruit les peuples et cette planète. Notre survie dépend de la Nation. Sans en prendre toute la mesure et d’une certaine façon malgré lui le peuple québécois est un précurseur de ce combat pour la liberté.

    La division du vote, un référendum, pas de référendum, la gauche, la droite. Tout ceci n’est qu’un show de boucane. Les politiciens, des guignols aux ordres. Un bon coup de pied dans la termitière voilà ce que nous avons besoin. Le MÉNAGE !!!!!

    Vous dites que Gauthier n’est pas un bon exemple pour les jeunes. Je crois que ceux-ci sont assez intelligents pour juger par eux même de la pertinence d’un tabarnak bien senti. Ce que les jeunes ont besoin justement est l’exemple d’un homme qui se tient debout. Les tapeux de casseroles et les pandas ça commence à faire.

  • pierre-yves dubreuil, 9 décembre 2016 21h16

    @tous

    Ce que j’aime de ce mouvement, c’est qu’il vient s’opposer au principe de représentativité et d’interposition,possède une portée universelle et surtout qu’il garanti la souveraineté (’’il n’y a pas de démocratie sans souveraineté’’ -Sapir,-Pomerleau)

    C’est en effet tout un changement de paradygme :

    On pourrait très bien dans 25 ans (hypothétiquement) se retrouver avec 2 partis l’assemblée : le parti populaire et le parti élitiste, dont 1 serait AUTOMATIQUEMENT nationaliste et l’autre peut-être entre les deux.

    @Luc Drapeau

    ’’Pour le moment, il est dans la rhétorique de la dénonciation et de la colère. La question : comment tu vas faire ça ? par exemple, comment vas-tu combattre les paradis fiscaux ?’’

    1-Si vous avez écouté la conférence, Rambo dit clairement que ce n’est pas à lui seul de décider.

    2-Si il le savait, il ne le dirait certainement pas au public, car il y a probablement le 1% qui écoute attentivement pour des ’’indices’’.

    3-Rambo n’a fait que nommer des exemples de problèmes qui préoccupent le ’’citoyen moyen’’. le but n’est pas tant de règler le problème, que de mieux le connaitre et de se donner des outils pour les régler. C’est d’ailleurs la vocation, la force et en même temps la faiblesse de la démocratie directe : de permettre au citoyen moyen d’avoir des outils pour décider de ses intérêts, qu’ils soient égoistes ou altruistes.

    ’’D’accord avec Pierre Grandchamp sur la division du vote qui mène à la réélection des libéraux.’’

    1-le problème n’est pas tant sa ré-élection que le fait qu’il soit majoritaire et le nombre de gens qui ne votent pas. Si plus de partis incite plus de gens à voter, tant mieux. Ce phénomène pourrait nuire aux libéraux, dans l’éventualité ou il est élu mandat après mandat avec un nombre diminuant d’appuis, même si il est au pouvoir, pourvu qu’il soit minoritaire, ce que la division des votes et un plus grand nombre de voteurs permettrait.

    ’’Arthur Beauchesne, vous semblez connaître tout le monde du Parti des sans parti. Vous les classez à droite. Je vous crois sur parole.’’

    1-la raison pour laquelle il existe des partis et gens de droite, c’est qu’il existe des partis de gauches, ou vice versa. ça prend bien quelqu’un pour rattrapper ce que les autres laissent tomber.

    2-normalement, un parti hyper-populiste comme le PCP devrait être ni de droite ni de gauche, mais anti-élitiste, ce qu’il est. ce genre format devrait appeler à des politiques de gauches et de droite, selon des sujets et conjonctures précises.

  • Carl Monty, 9 décembre 2016 17h08

    Bravo au PCP pour se recrutement. Il est clair qu’un porte parole comme M. Gauthier ne passeras pas inaperçus. Certain confonde travail individuel et travail collectif, excusé les, ils ont perdu la notion.

    Une plante pleine de vie dans le parlement feras un plus grand bien, car il y à fort longtemps que nous avons pas eu d’électricien pour rétablir le courant et permettre l’éclairage au royaume des ...

    Encore Bravo et déjà les culs-serrés sans distinction de race gauche-droite, souffre d’incontinence soudaine, ça promet pour la suite.

    Enfin le Québec va peut-être faire de la politique avec un grand P

    Bien à vous

  • Luc Drapeau, 9 décembre 2016 15h49

    Ecoutons ce qu’il a dit, sur le fond pas sur la forme.

    - les députés représentent mal leurs électeurs : moi je vais parler en leur nom dit Rambo.

    - y en a que pour le 1% qui détiennent les richesses ; il faudrait partager un peu mieux dit-il ;

    - ça va faire les paradis fiscaux dit-il (il prend la suite de Alain Deneault, le grand spécialiste des paradis fiscaux)

    - toutes les régions doivent avoir droit au développement : y a pas seulement Montréal et Québec dit-il.

    Pour le moment, il est dans la rhétorique de la dénonciation et de la colère.

    La question : comment tu vas faire ça ? par exemple, comment vas-tu combattre les paradis fiscaux ?

    D’accord avec Pierre Grandchamp sur la division du vote qui mène à la réélection des libéraux.

    Arthur Beauchesne, vous semblez connaître tout le monde du Parti des sans parti. Vous les classez à droite. Je vous crois sur parole.

    Vous parlez de Horizon Québec actuel (HQA). Connais pas. Seraient partisans du Front national de Marine Le Pen. La France, c’est pas le Québec. Dernières nouvelles du FN : certaines communes dominées par le FN refusent d’accueillir des réfugiés de Calais. En France, à Nice, on veut revenir aux tavernes où il n’y a que des hommes. Par rapport au FN, je reste au neutre. A la limite, je dis que ce n’est pas de mes affaires. Heureusement d’ailleurs car en France, ils traversent une grosse crise.

    Il y a plusieurs formes de nationalisme : il faut faire attention de pas tout mêler comme le fait Luc Lavoie à la Joute. Je prône un nationalisme québécois autonome et original adapté à notre situation particulière au Québec.

  • Ernest Dufresne, 9 décembre 2016 13h05

    J’ai beaucoup apprécié l’expression utilisée par M. Marineau : ‘’Les dérangeurs de l’ordre établi’’ ! Quand bien même ce ne serait que ça l’action de M. Gauthier, ça vaudrait le coup. L’ordre établi, c’est quoi au juste ? Les voleurs de tous acabits qui nous racontent des salades à chaque élection pour ouvrir un peu plus grand l’ouverture de leur poche. Assez, c’est assez, même pour un peuple qui roupille profondément. Les choses changent, heureusement, et la grogne commence à prendre voix. Des populistes ‘’antisystèmes’’ commencent à prendre forme à différents points du globe. Les financiers et banquiers véreux n’ont pas encore dit leurs derniers mots. La grande planification mondiale qui vise à niveler par le bas tous les états pour les réduire au niveau d’entités régionales mineures dont la culture et la langue seront reléguées au niveau de dialectes, cette grande planification dis-je, bat de l’aile et, dans l’immédiat, ce sont les ‘’populistes’’ qui semblent aptes à réveiller les endormis abusés. Le Front National en France, dirigé par Mme Marine LePen, a un programme clair et précis, espérons donc que notre ‘’Rambo’’ national accouchera lui aussi, d’un programme clair et précis. Pour l’instant, observons son action. Il ne sera pas difficile d’éclipser les partis du Mensonge, tous confondus : les éternels adolescents du PQ qui veulent tous être présidents de la classe, la CAQ que je me dispense de qualifier, QS bicéphale dont on ne sait pas vraiment où il se loge et, finalement, le PLQ dont la mission, très clairement, est de réduire le Québec à peau de chagrin, entrant précisément dans les vues du système réducteur, dirigé justement pas les financiers et banquiers véreux.

    Restons aux aguets. Observons les agissements et paroles de M. Gauthier. Ne pas condamner avant d’être sûr de notre coup. Nous ne pouvons plus nous permettre d’erreurs lors des prochaines élections. Attention au chants des sirènes !|

  • Pierre Grandchamp, 9 décembre 2016 11h18

    Rambo ; méchant beau message à envoyer à la jeunesse ! Casier judiciaire, langage de chartier...les gros bras !

    Dans les officines libérales, on est mort de lire ! Divisons le vote le plus possible !

  • Pierre Grandchamp, 9 décembre 2016 09h37

    On a écrit :"C’est encourageant de voir cette relève dynamique qui prend les choses en main. "

    Je trouve, au contraire, que cela est très préoccupant. Comme dans le cas de Trump qui utilise l’INTIMIDATION, notamment, dans es rapports avec les médias et avec les gens qui ne pensent pas comme lui.

    Rambo c’est INTIMIDATION ! Essayer de discuter avec ce gars-là : il parle comme il marche pis le seul langage qu’il connait : L’INTIMIDATION !

    Désolant !

  • Pierre Grandchamp, 9 décembre 2016 08h04

    Bernard Gauthier a été condamné, entre autres, pour intimidation sur les chantiers contrôlés par La FTQ.

    Rambo possède un casier judiciaire, il tire à boulets rouges sur tous ceux qui s’opposent à ses méthodes viriles et il se croit investi de la mission — hé oui ! — de sauver le Québec.

    Le corporatisme des "gros bras" !!

    Les gens du PLQ applaudissent !

  • Arthur Beauchesne, 9 décembre 2016 01h55

    Monsieur Luc Drapeau,

    Oui il y a autre chose. Monsieur Bernard Gauthier n’est pas seul dans cette histoire. Il est entouré d’une brochette de vrais militants de droite.

    Pendant la conférence il était accompagné de madame Marie-Eve Simard, de messieurs Frank Malenfant, Yvon Simard, Richard Gauthier, Maxime Tousignant, Sylvain Drolet, Louis-Paul Bourdon et Mathieu Goyette.

    C’est encourageant de voir cette relève dynamique qui prend les choses en main. Et ils ne sont pas les seuls. J’ai mentionné aussi les trois chroniqueurs de Vigile qui sont des membres de HQA et des supporteurs ardents de Marine Le Pen et du Front National. Je suis heureux de voir la tournure des choses au Québec et bravo à Vigile de nous donner une tribune.

  • Gilles Verrier, 8 décembre 2016 23h17

    Le terrain étant tout occupé par des offres politiques conformistes et se faisant concurrence sur le même terrain (PQ, CAQ, PLQ, QS), je fais fi des nuances, il est normal que des propositions politiques d’une autre nature se présentent pour combler le vide. Seul le temps dira si Rambo a du muscle dans la tête, mais on le saura assez vite. Les muscles, ça se voit.

  • Luc Drapeau, 8 décembre 2016 21h06

    Rambo a écrit un livre avec Victor-Lévy Beaulieu où il raconte sa vie. Je crois que ça lui est monté à la tête ainsi que son passage à la Commission Charbonneau où il fut très bon.

    M. Beauchesne, je ne partage pas votre enthousiasme. Ce n’est pas n’importe qui qui peut prendre la succession de Michel Chartrand. Et je ne parle pas seulement au niveau du langage. Si vous faites un rapprochement avec Trump, le voici selon moi : chacune de ses déclarations sera une boîte à surprise. Ça va accentuer l’idée que la politique est un divertissement, un reality show.

    Qu’est-ce qu’on a retenu de son passage à la commission Charbonneau ? Que les travailleurs de la Côte Nord veulent des jobs ; que parfois, il faut jouer les gros bras pour se faire respecter.

    S’il y a autre chose, dites-le moi je vous écoute.

  • François Ricard, 8 décembre 2016 16h08

    M. Bernard Gauthier a une grosse crotte sur le coeur : il ne pardonne pas au PQ d’avoir endossé la loi qui retirait le placement des mains de la FTQ. Ce placement permettait à la FTQ de dominer les deux autres syndicats.
    Et puis il ne faudrait mêler parler-franc avec parler-cru. À date il n’a pas grand chose à proposer. Du chiâlage agrémenté d’ostie et de tabarnak demeure du chiâlage. Rien de plus.

  • pierre-yves dubreuil, 8 décembre 2016 14h47

    Bonne nouvelle !

    enfin un parti qui pourra parler au nom des citoyens avec crédibilité et orienter la lumière sur les coins sombres que personne ne daigne éclairer.

    J’adore aussi le radicalisme idéologique ultra-populaire de démocratie directe, qui vient percuter comme un marteau la conception même de l’élitisme-tout-puissant d’aujourd’hui. L’opposition à ce mouvement sera vive et ça sera un bon signe !

    Très ambitieux et et légitime....j’adore ! Les masques tomberont assez vite avec ce mouvement, si il est sérieux.

    Il y a amplement matière à justifier l’existence du PCP (à ne pas confondre avec la drogue)

  • Pierre Grandchamp, 8 décembre 2016 09h45

    Bravo ! Avec tous les Rambo de ce monde, divisons le vote et réélisons les libéraux !

  • Pierre Grandchamp, 8 décembre 2016 06h50

    Mais ce personnage représente un certain corporatisme syndical:celui des gros bras et du placement syndical.

  • Henri Marineau, 8 décembre 2016 01h53

    Reconnu pour son franc parler et ses expressions colorées, Bernard « Rambo » Gauthier se lance en politique pour le parti Citoyens au pouvoir, une appellation qui en dit long sur les raisons qui amènent Rambo à faire le saut dans l’arène politique.

    À mon sens, il ne faudrait pas minimiser l’arrivée de Bernard Gauthier en politique mais plutôt y voir un mouvement de contestation contre la politique actuelle qu’il décrit, à raison, comme « trois ans de malheur pour un an de bonheur, c’est ça les élections. Pendant trois ans, c’est l’austérité, pis pendant un an, les millions vont sortir. Je pense que les gens sont écœurés de se faire « bullshiter” et de se faire bourrer ».

    Sans comparer le syndicaliste de la Côte-Nord à Donald Trump, force est de constater certaines ressemblances dans la teneur des propos des deux hommes, chacun d’eux s’adressant particulièrement à la classe ouvrière. Il n’est donc pas étonnant que ces matamores soient considérés comme des sauveurs…et des « dérangeurs de l’ordre établi » !

  • Pierre Bourassa, 8 décembre 2016 00h20

    À Dutrizac hier,Bernard Gauthier lui a demandé de le laisser tranquille avec sa tenu vestimentaire alors que disait-il,des juges,des médecins,des avocats étaient en prison actuellement et que plusieurs de nos dirigeants plaçaient leur argent dans des paradis fiscaux après avoir imposé l’austérité aux citoyens du Québec.

    Comme de la musique à mes oreilles.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités