«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

PeeWee se surpasse

Beau parleur, grand creuseur

Pourquoi se contenter d’écrire une chronique sur Justin Trudeau quand on peut en écrire deux ?

Hier, je vous disais que malgré ses belles envolées sur les valeurs canadiennes, la solidarité et la compassion, le premier ministre n’a rien fait pour libérer le blogueur Raïf Badawi.

Au contraire, il a vendu des armes à ses geôliers.

Faisons payer les jeunes

Mais il y a un autre domaine dans lequel Justin Trudeau est passé maître, outre l’art de parler pour ne rien dire : dépenser.

Les jeunes adorent notre PM ? Ils le trouvent cool, branché, bien de son temps ?

Attendez de voir la facture qu’il est en train de vous préparer.

Pendant que vous l’applaudissez à tout rompre, Justin creuse le déficit à la vitesse grand V.

S’il continue à ce rythme, sa pelle va bientôt frapper la tête d’un Chinois.

Et qui va payer le solde de la carte de crédit ?

Vous, les jeunes.

Vous qui adorez ses beaux discours vides, vous qui criez de joie quand il se trémousse sur la piste de danse, costumé en maharadja, en star de Bollywood ou en prince du désert.

Justin se paie un beau trip de relations publiques avec VOTRE argent. C’est vous qui devrez ramasser la note.

Vous allez le trouver pas mal moins cool quand les créanciers frapperont à votre porte pour se faire payer.

Quand vous n’aurez plus d’argent pour vous payer de beaux programmes sociaux chromés.

Quand les lumières de la salle s’allumeront, et que le propriétaire du service de traiteur vous demandera de sortir votre chéquier pour payer pour le champagne, le caviar et le foie gras.

Un trou de 52 milliards

Le gouvernement fédéral a enregistré un déficit de 21,8 milliards $ pour l’année financière 2016-2017.

Et en 2017-2018, le déficit sera de 28,5 milliards, selon le budget dévoilé en mars dernier à Ottawa.

On dit qu’entre son élection en 2015 et la fin de la prochaine année financière, le gouvernement Trudeau aura creusé un déficit total de 52 milliards de dollars.

Quand va-t-on revenir à l’équilibre budgétaire ? On avait dit en 2020, mais on ne le sait plus.

Ces milliards de dollars investis dans les infrastructures vont-ils vraiment stimuler la création d’emplois ? On ne le sait pas, on l’espère.

C’est ça, le gouvernement Trudeau.

On dépense, on dépense, on dépense, et on se croise les doigts.

Comme au casino.

Sauf qu’on ne mise pas son propre fric, mais le fric de tout le monde. Surtout le fric des jeunes, qui devront payer la note pendant un quart de siècle...

Alors, vous le trouvez toujours aussi cool, avec ses costumes, ses turbans et ses djellabas ?

Ça grossit à vue d’œil

Selon la Fédération des contribuables du Canada, la dette du pays est de 643 milliards 224 millions de dollars (à 17 h hier).

Elle grossit de 3 millions par heure.

Mais, bof, on s’en fout, hein ?

Il est tellement cool, Justin ! Tellement ouvert, tellement hip !

Et ne vous attendez pas à ce que Radio-Canada le critique : il vient de leur donner 675 millions de dollars de plus sur cinq ans !

Il devrait nommer Michaëlle Jean présidente du Conseil du trésor...


Suggérer cet article par courriel
Les tribulations de Justin « Pee-Wee » Trudeau
    Premier ministre ? Vraiment ?

    Financement de Vigile

    N’hésitez pas à contribuer à sa production

    Joignez-vous aux Amis de Vigile

    Objectif 2017: 60 000$
    12 920$  22%
    Paiement en ligne
    Don récurrent

    Contributions récentes :

    • 23/08 André Lepage: 5$
    • 23/08 Éric Haddad: 5$
    • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
    • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
    • 20/08 Marius Morin: 25$
    • 20/08 Jean Lussier: 5$
    • 20/08 Carole Smith: 5$
    • 19/08 Alain Tousignant: 5$

    Toutes les contributions

    Merci beaucoup!

    Publicités