«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Allégations d’ingérence : le Bloc réclame un comité

La Presse
jeudi 31 janvier 2008

« Le comité des opérations est un bon endroit pour faire toute la lumière sur l’affaire », a expliqué Gilles Duceppe. (Photo PC)

Il aurait probablement préféré que l’affaire disparaisse tranquillement de l’attention publique, mais l’attaché de presse du premier ministre Stephen Harper, Dimitri Soudas, devra fort probablement venir expliquer ses démarches controversées devant un comité parlementaire.

Le Bloc québécois a déposé une motion pour que le comité des opérations gouvernementales se penche sur les allégations d’ingérence à l’endroit de M. Soudas et convoque les principaux acteurs de cette affaire.

À la suite d’une intervention de son ami et organisateur du Parti conservateur, Léo Housakos, M. Soudas aurait accepté d’intervenir en faveur de Michael Rosenberg, président de la société immobilière Groupe Rosdev.

En août 2006, l’attaché de presse et conseiller de M. Harper pour le Québec convoquait dans son bureau Frédéric Loiselle, l’ancien chef de cabinet du ministre des Travaux publics, Michael Fortier, à une rencontre où M. Soudas aurait fait pression pour retarder des poursuites judiciaires à l’endroit du Groupe Rosdev.

M. Soudas a nié toute ingérence dans ce dossier, disant n’avoir fait que son travail en demandant des renseignements. Aux Communes, jeudi, M. Harper a encore défendu son employé.

Le comité des opérations est un bon endroit pour faire toute la lumière sur l’affaire, a expliqué Gilles Duceppe, le chef du Bloc québécois, qui trouve curieux l’argument du gouvernement qui affirme qu’il n’y a pas eu ingérence puisque le dossier a suivi son cours et est demeuré devant les tribunaux.

Le Parti libéral et le Nouveau Parti démocratique (NPD) se disent prêts à appuyer la motion du Bloc qui devrait être débattue la semaine prochaine.

Le texte indique clairement que le comité inviterait en priorité l’attaché de presse du premier ministre, ainsi que M. Housakos, le ministre Fortier, M. Loiselle, M. Rosenberg du Groupe Rosdev, et un avocat de ce dernier, John Lemieux.

- source

Suggérer cet article par courriel
L’affaire Soudas-Housakos

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 945$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 27/07 Gilles Harvey: 5$
  • 27/07 Le Domaine de L'Étang: 5$
  • 27/07 André Lepage: 5$
  • 27/07 Jean Lussier: 5$
  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités