«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Affaire « Michaud » : déficit éthique et démocratique !

Tribune libre de Vigile
mercredi 14 décembre 2011
672 visites 2 messages

Que l’on me permette de saluer la dignité exemplaire de Monsieur Yves Michaud dans l’historique outrage qu’il a subi de la part d’une Assemblée dite « nationale », qui a unanimement sombré dans l’indignité le 14 décembre 2000, en lui imputant injustement le péché et la tare d’« antisémitisme ».

La nation québécoise ne mérite aucunement ce détournement honteux de la démocratie, hormis le fait que cette trahison des élites soit à même de nous rappeler, dans l’exercice d’une incontournable lucidité, que notre oppression nationale est double : celle qui origine de la Conquête, et se greffant à celle-ci, celle qui résulte de la mainmise du communautarisme sur nos institutions.

Nous sommes au regret de constater que malgré les excuses de certains élus suite au sinistre dérapage du 14 décembre 2000, bon nombre de ceux-ci ont persisté dans le détournement des institutions politiques pour stigmatiser publiquement et officiellement des citoyens qui ont le courage de leurs combats, et qui ne conçoivent pas l’éthique comme un instrument à géométrie variable.

Rappelons à ce sujet la récidive de l’Assemblée « nationale » du Québec, en mars 2011, à l’encontre du site indépendantiste Vigile et de ses auteurs, opération du PLQ dans laquelle des élus du PQ se sont impliqués, et ceci avec la collaboration coordonnée de certains acteurs et chroniqueurs médiatiques qu’une élémentaire charité nous permettra de ne pas nommer ici. Comme en décembre 2000, une stratégie conjointe du lobby pro-sioniste et de certains élus, impliqués directement dans le communautarisme ou associés à cette entreprise antisociale, avait été mise en œuvre.

Cela aussi, ce déficit éthique chronique de certains élus, tout comme la dictature mondiale du capitalisme financier et autres plaies socio-historiques, fait partie de mon indignation en tant que citoyen lucide et déterminé.

Yves Claudé

Commentaires

  • Joseph Berbery, 15 décembre 2011 14h27

    Au delà des agissements souterrains de certains lobbies, et de la peur panique qu’éprouvent la plupart des membres des élites occidentales à la seule idée qu’ils pourraient être taxés d’antisémitisme, l’affaire Michaud DOIT nous amener à réfléchir sur les fonctions du pouvoir législatif.

    À mon avis, il en a deux suffisamment importantes, voire capitales, pour ne pas en rajouter.

    1- Faire les lois, c’est-à-dire accepter de débattre d’un projet de loi, le discuter, l’amender et enfin le voter. Déposer parfois un projet de loi qui suivra la même procédure. Je ne parle pas ici des travaux des commissions parlementaires dans l’étude de ces projets de lois.

    2- Surveiller l’action du gouvernement, c’est-à-dire écouter et discuter les discours inauguraux, poser des questions, proposer et voter des motions de censure, accorder ou retirer sa confiance au gouvernement.

    Il faudrait lancer une véritable campagne populaire pour obtenir le dépôt, la discussion et l’adoption d’un projet de loi visant à INERDIRE EXPLICITEMENT À L’ASSEMBLÉE NATIONALE D’ADOPTER QUELQUE MOTION QUE CE SOIT VISANT À CONDAMNER DE FAÇON DIRECTE OU INDIRECTE UN CITOYEN, QUEL QU’EN SOIT LE MOTIF.

    On ne ferait que confirmer une règle évidente du Droit Constitutionnel qui veut que la SÉPARATION DES POUVOIRS ne souffre pas d’exceptions.

    L’affaire Michaud, tout comme l’affaire Vigile/Frappier sont deux INFAMIES.

    Leur explication réside dans la FRILOSITÉ de nos élus. Cette même FRILOSITÉ qui nous vaut la peur de célébrer Noël.

  • la liberté, 15 décembre 2011 08h00

    Le mépris n’aura qu’un temps !

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Affaire Michaud 2000-2011

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités