«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Les prédateurs à l’oeuvre
Le modus operandi des spoliateurs
  • Police à la solde du pouvoir, complicité à tous les étages... Une vraie république de bananes !

    Les francs-tireurs

    Table ronde : Sonneurs d’alerte

    Benoît Dutrizac reçoit Lino Zambito, Annie Trudel et Ken Pereira
    Charles Lecavalier Journal de Montréal 1er décembre

    Pour la première fois, Lino Zambito, Annie Trudel et Ken Pereira, trois sonneurs d’alerte qui ont aidé à faire la lumière sur la collusion et la corruption au Québec, s’assoient ensemble, le temps d’une rencontre avec Benoit Dutrizac. Ils nous parlent du sort que l’on réserve aux gens qui dénoncent le système et nous confient à quel point le ménage est loin d’être fait !

Géopolitique — France

Allons enfants de la patrie !
Langue française — la « dynamique du déclin »
  • Les futurs acteurs de ce qui sera peut être le Sommet de Tunis trouveront-ils un autre sens à l’alliance des francophones que celui de « laisser-faire » ?

    Le XVIe Sommet de la Francophonie s’est terminé dans une indifférence internationale généralisée et a posteriori cela semble plutôt mérité : qui pourrait affirmer s’être senti tout entier suspendu aux conclusions d’Antananarivo ? Concerné ?

L’âme des peuples se trouve dans leur histoire
Le devoir de mémoire

Ceux qui ne connaissent pas l’histoire sont condamnés à la revivre

Citation tantôt attribuée à l’homme politique anglais Edmond Burke ou au philosophe espagnol George Santayana

  • Procès en appel de Pascal Simbikangwa

    La Justice française et le drame rwandais

    Témoignage devant la Cour d’assises de Bobigny le 7 novembre 2016
    Pierre Péan Chronique de Pierre Péan 30 novembre

    Monsieur le Président, Madame et Monsieur les assesseurs, Mesdames et Messieurs les Jurés, vous avez une tâche très difficile, celle de juger un homme dans un système totalement déséquilibré en faveur de l’accusation, un système injuste. Je ne connais pas Pascal Simbikangwa et les raisons qui l’ont conduit dans le box des accusés, mais je sais que ce procès pose nombreux problèmes sur la manière dont la justice se réclamant de la compétence universelle est exercée.

L’après-corruption
Tous les espoirs sont permis
Éditorial de Vigile
Chroniques de Vigile
Tribune libre de Vigile

Contact

Pour communiquer avec Vigile:

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2016: 60 000$
52 395$  87%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 22/11 Robert Dumont: 200$
  • 22/11 Nicole Hamel: 80$
  • 22/11 André Bouchard: 50$
  • 16/11 Claudette Nantel : 50$
  • 16/11 Marcel Tremblay: 30$
  • 16/11 Gabriel Biron : 10$
  • 15/11 Jean-Pierre Potvin: 30$
  • 15/11 Martin Perron : 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités