«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le 50e anniversaire du Vive le Québec libre !

    Vive le Québec libre !
    • Une page d’histoire signée de Gaulle qui n’en finit plus de réverbérer au Québec

      Quatre mots passés à l’Histoire

      Vive le Québec libre ! L’aboutissement logique de deux siècles d’histoire tumultueuse de part et d’autre de l’Atlantique

      Des liens si forts qu’ils ont résisté, et continuent de le faire, au passage du temps et à l’adversité
      Richard Le Hir Editorial de Vigile 24 juillet 1 message

      Pour de très nombreux Québécois, le 50e anniversaire du « Vive le Québec libre ! » résonne beaucoup plus fort que le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. La raison en est simple. C’est un anniversaire authentiquement québécois alors que l’anniversaire de la Confédération est un adversaire britanno-canadien, autant dire étranger.

    L’assassinat de Daniel Johnson
      Le « J’accuse » de Pierre Schneider

      Ils ne chantent pas l’« Ô Canada »

      • Les assassins sont parmi nous !

        50e anniversaire du Vive le Québec libre !

        J’accuse les assassins de Daniel Johnson

        Une mort trop suspecte pour avoir été naturelle
        Pierre Schneider Chronique de Pierre Schneider 25 juillet 50 messages

        Depuis plusieurs années, j’écris régulièrement de courts textes pour faire appel à d’autres témoins sur la mort très suspecte de l’ex-premier ministre du Québec Daniel Johnson, dont le nom est revenu dans l’actualité ces jours derniers quand on a commémoré le 50e anniversaire de la visite du général de Gaulle.

      Les dérives de notre temps

       

      À l’heure des remises en question
      Le grand cirque ordinaire des illusions « Canadian »
      Le boulet
      • L’hypocrisie canadienne prospère sur le dos des colonisés que nous sommes

        Nos fédéralistes aiment même faire croire qu’il s’agit du meilleur pays au monde. Il arriverait au premier rang en matière de tolérance, de diversité, d’ouverture, de générosité. On nous le vend comme un phare pour l’humanité. Comment pourrait-on avoir même l’idée de s’en séparer ?

      Géopolitique — France
      Allons enfants de la patrie !
      Crise mondiale et sa géopolitique
      L’importance de l’État-nation
      • « L’élite dirigeante américaine, face à une stagnation économique, à un déclin géopolitique et à une crise de légitimité à l’intérieur, considère la guerre, quelle que soit sa nature sanglante et désastreuse, comme la solution à ses problèmes »

        Sans doute, de nombreux chefs d’entreprises de défense assemblés pour regarder le baptême du navire ont payé leurs jets privés et leurs souscriptions aux clubs exclusifs au moyen de cette monstruosité, qui a coûté environ 3 milliards de dollars au-dessus du budget. Combien de politiciens ont eu des emplois à sept chiffres dans le « secteur privé » après avoir appuyé le projet ? On ne le saura jamais.

      Géopolitique - Amérique latine
      Dans les pas de Bolivar
      • Vénézuela : Une guerre de cinquième génération

        L´actuelle offensive médiatique, économique et politique lancée contre le Venezuela indique que le droit national et international, et en particulier la bourgeoisie commerciale aigrie et irritable, sont vraiment préoccupés par la consolidation des changements socio-politiques et culturels qu’a généré et continue de générer la Révolution bolivarienne au Venezuela.

      Géopolitique - Proche-Orient
      • Un point de vue très bien informé

        Avec la reprise de Mossoul au nord de l’Irak, l’Etat islamique (EI) pourrait bientôt appartenir au passé. Mais la défaite de l’EI et la disparition de son califat auto-proclamé irako-syrien n’apportera pas la paix au Moyen-Orient, elle ne mettra pas non plus un terme à la tragédie syrienne. Elle risque plutôt d’ouvrir un nouveau chapitre dans l’histoire chaotique et sanglante de la région : un chapitre non moins dangereux que les précédents depuis la chute de l’Empire Ottoman à la fin de la Première guerre mondiale.

      Géopolitique — Syrie
      Les luttes contre l’impérialisme atlantiste
      • L’acte de foi de Poutine en Syrie

        La perspective immédiate d’une amélioration significative des relations entre les États-Unis et la Russie dépend maintenant de quelque chose de tangible : les forces qui ont saboté les accords de cessez-le-feu antérieurs en Syrie réussiront-elles à le faire à nouveau, pour que les rêves de « changement de régime » des néo-conservateurs et des libéraux interventionnistes puissent se réaliser ?

      Éditorial de Vigile
      Chroniques de Vigile
      Tribune libre de Vigile

      Contact

      Pour communiquer avec Vigile:

      Financement de Vigile

      N’hésitez pas à contribuer à sa production

      Joignez-vous aux Amis de Vigile

      Objectif 2017: 60 000$
      11 945$  20%
      Paiement en ligne
      Don récurrent

      Contributions récentes :

      • 27/07 Gilles Harvey: 5$
      • 27/07 Le Domaine de L'Étang: 5$
      • 27/07 André Lepage: 5$
      • 27/07 Jean Lussier: 5$
      • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
      • 21/07 Ginette Doiron: 10$
      • 21/07 Andre Laflamme: 100$
      • 21/07 Gilbert Paquette: 10$

      Toutes les contributions

      Merci beaucoup!

      Publicités