«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Géopolitique — France
Allons enfants de la patrie !
  • Jamais une élection présidentielle française n’a-t-elle eu une aussi grande portée sur l’avenir du Québec

    Présidentielle 2017

    Sa survie désormais en jeu, la France change de paradigme

    Le patriotisme, le souverainisme et le respect de la démocratie constituent désormais les seuls remparts contre le mondialisme
    Richard Le Hir Editorial de Vigile 25 avril 8 messages

    Les lecteurs de Vigile le savent depuis janvier 2013. La mondialisation se révèle « un fiasco aux proportions bibliques, il y a lieu de procéder au démantèlement de certaines structures de gouvernance mondiale, et les États doivent reprendre en main le contrôle de leur destinée » : Démondialiser, et vite ! Ça urge !.

Vigile

L’indépendance qui s’affiche
  • Communication importante

    L’avenir de Vigile ne tient qu’à un fil

    Démissions, et défis à relever
    Editorial de Vigile 12 avril
    Comme vous le savez, Vigile fait face à deux poursuites en justice dont la plus ancienne remonte au début de 2011. Ces poursuites représentent pour Vigile un important fardeau financier que nous sommes parvenus à supporter jusqu’ici avec le généreux soutien des Amis de Vigile. Cependant, ce fardeau a atteint un tel poids au cours des derniers mois qu’il menace (...)
Patronage et Corruption - Les deux mamelles du PLQ
Les prédateurs qui détournent nos institutions
Gouvernement Couillard
De la trahison à la soumission
  • Des méthodes qui rappellent celles de la mafia

    Des baux dans la mire de l’UPAC

    Les ententes locatives conclues entre le gouvernement et une firme de Marc Bibeau intéressent la police
    Annabelle Blais Journal de Montréal 26 avril

    La police enquête entre autres sur les contrats de location conclus entre une entreprise de Marc Bibeau et des organismes publics sous le gouvernement libéral, a découvert notre Bureau d’enquête.

PLQ - La descente aux enfers
Les mille et un cauchemars de Philippe Couillard

Au Québec, sous le gouvernement Libéral, il n’y a pas de séparation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Or cette séparation constitue le fondement de l’État de droit depuis Montesquieu (L’esprit des lois).

L’opposition a proposé que la nomination du Commissaire de l’UPAC relève de l’Assemblée nationale. Le gouvernement Libéral a refusé. Il va donc nommer seul celui qui va enquêter sur... le PLQ !

Le coulage de l’info de l’intérieur de la SQ (Hamad, Bibeau, etc.) est la réponse au PLQ des policiers-enquêteurs qui veulent en finir avec la corruption érigée en système par le régime.

Vigile

  • Le boulet de Couillard

    Le nuage de suspicion flotte encore et toujours. L’éthique élastique du Parti libéral du Québec (PLQ) sous Jean Charest est un boulet dont Philippe Couillard est incapable de se défaire.

Classe politique québécoise
Le meilleur (rarement) et le pire (souvent)
  • Ça se bouscule au portillon

    Le parti Citoyens au pouvoir, dirigé par Bernard Gauthier, présente un candidat à la partielle de Gouin. François-Xavier Richard-Choquette, un étudiant en télécommunications, briguera les suffrages dans la circonscription laissée vacante par la solidaire Françoise David.

Libre-échange et mondialisation
Les lendemains qui déchantent
  • Trump veut renégocier l’ALENA

    Donald Trump a lancé une offensive tous azimuts contre le Canada, déclarant la guerre commerciale au principal partenaire économique des États-Unis en imposant des taxes sur le bois de construction et en menaçant de mesures de représailles dans le secteur laitier.

Médiamensonges — jusqu’à l’invraisemblable…
La conscience est le premier pas vers la prise de contrôle de notre destinée
  • Conflit d’intérêts : La Presse à la défense d’un membre du CA des Services financiers Power

    Surtout, ne rien faire

    Yves Boisvert La Presse 26 avril

    Une enquête pour corruption qui vise l’ancien premier ministre du Québec, c’est du jamais-vu.

Affaires policières
Au royaume de l’opacité
  • Au lieu de perdre son temps à rechercher les auteurs de fuites, l’UPAC devrait porter des accusations

    Le gouvernement Couillard a insisté mardi sur l’importance de découvrir la source qui a permis la mise au jour de détails d’une enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) sur l’ex-premier ministre Jean Charest, disant s’inquiéter davantage de l’intégrité du processus judiciaire que des soupçons pesant sur l’ancien chef du Parti libéral du Québec (PLQ).

Les proximités dangereuses du PLQ
L’héritage empoisonné de Jean Charest
  • Sans réponse

    Quelques questions sur l’enquête que l’UPAC aurait menée sur Marc Bibeau et Jean Charest. Cette enquête est-elle encore en cours ? Si elle n’est plus en cours, pourquoi ? On a frappé un mur ? On manquait de preuves ? Les faits n’étaient pas concluants ?

Éditorial de Vigile
Chroniques de Vigile
Tribune libre de Vigile

Contact

Pour communiquer avec Vigile:

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
7 645$  13%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 26/04 Diane Gagnon: 50$
  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$
  • 22/04 François Dubois : 20$
  • 20/04 André Daoust : 40$
  • 19/04 Jacques Tremblay : 50$
  • 19/04 Simon Garneau: 25$
  • 19/04 Simon Bergeron: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!