«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Paul Piché, Marie-Élaine Thibert, Loco Locass et Bernard Adamus

1000 voix se sont unies pour mettre le cap sur l’indépendance

SSJB - Société Saint-Jean-Baptiste (Montréal)
mardi 24 mai 2011

Plus d’un millier de participants ont uni leurs voix à celles des artistes rassemblés à l’occasion d’un spectacle percutant, le samedi 21 mai, à 19 h 30, à l’Olympia, pour marquer la Journée nationale des patriotes et le lancement officiel du réseau Cap sur l’indépendance.

Des artistes engagés, comme Marie-Élaine Thibert, porte-parole de la Journée nationale des patriotes, Paul Piché, Loco Locass et Bernard Adamus ont partagé la scène et interprété des chansons inspirantes évoquant le pays auquel nous aspirons.

La partie musicale a pris des accents de slam par une jeune militante de Québec, Catherine Dorion. Une jeune chanteuse Élisabeth Dupéré a aussi livré une vibrante performance. Deux jeunes patriotes indépendantistes, Bruno Forest et Danny Plourde, ont également décrit avec enthousiasme pourquoi il est essentiel de faire du Québec un pays.

Selon Gilbert Paquette, le coordonateur du réseau Cap sur l’indépendance : « Depuis plusieurs années, nous étions dans une situation qu’on a qualifié d’attentiste mais n’ayons pas peur des mots, de démobilisation. Les différents mouvements et partis politiques souverainistes ou indépendantiste maintenaient la flamme indépendantiste de façon sporadique mais depuis 1995, il n’y a jamais eu une campagne d’ensemble permanente et déterminée comme celle que nous allons faire. Cette campagne, nous allons la faire avant, pendant et après les élections, jusqu’à la victoire qui nous donnera un pays. »

Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et organisateur du spectacle, Mario Beaulieu, a rappelé l’importance de se souvenir des patriotes, qui ont été pendus sauvagement, emprisonnés et déportés, mais aussi que le peuple québécois s’est relevé et a continué à avancer. « Et aujourd’hui nous poursuivons la lutte sur leurs traces, pour la plus grande des causes qui puisse nous unir : la liberté et l’indépendance ! »

Cap sur l’indépendance, c’est à la fois un réseau d’une vingtaine d’organismes indépendantistes de la société civile, le thème d’une campagne permanente pour l’indépendance du Québec et l’adresse d’un portail de militants indépendantistes devenus des cybermilitants (www.capsurlindependance.org). La moitié de ces groupes sont des organisations créées par les jeunes indépendantistes. Ils réaffirment que l’indépendance n’est pas une question partisane mais l’affaire du peuple et de toutes les générations.

Suggérer cet article par courriel
Cap sur l’indépendance - capsurlindependance.org

IPSO Colloque 2011 « L’indépendance nécessaire, urgente et réalisable »

***

Vidéos du colloque des IPSO du 11 juin 2011

- Intervention de M. Jacques Parizeau
- Trois panels réunissant quatre panelistes chacun
- Remise du Prix Jacques Parizeau à M. Guy Rocher



Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 925$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 23/08 Michel Tremblay: 5$
  • 23/08 André Lepage: 5$
  • 23/08 Éric Haddad: 5$
  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités