«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Acadie : La longue mémoire de la déportation

     

    Des excuses à tout le monde, sauf aux Acadiens
    • Comprendre le génocide acadien

      Un hommage à nos amis Acadiens en ce jour de leur Fête nationale

      Manifeste de Beaubassin

      Suivi de l’énoncé de mission de la Société Veritas Acadie
      Comité éditorial de Vigile 15 août

      Un génocide se définit comme étant " la destruction systématique d’un peuple ou d’un groupe ethnique " ; cette définition reflète tout à fait les événements de 1755, car l’intention des Britanniques à l’époque était bel et bien de détruire un peuple et sa culture. Les Acadiens et les Acadiennes ont été chassé.e.s, dépossédé.e.s, affamé.e.s et tué.e.s ; leurs récoltes et leurs maisons ont été brûlées et leur bétail volé ou tué. De plus, pour s’assurer de la disparition des Acadiens et Acadiennes en tant que peuple, les Britanniques ont pris soin de les répartir systématiquement en petits groupes pour les forcer à se disperser dans les treize colonies anglo-américaines, tout en leur refusant le droit de se déplacer.

    Immigration - enjeux et défis
    Quels intérêts notre politique d’immigration sert-elle vraiment ?
    • La perception n’est pas bonne

      Les sensibilités à l’égard des réfugiés montent au Québec

      Ottawa convient qu’il doit tenter de mieux faire comprendre les règles du jeu
      Lisa-Marie Gervais Le Devoir 15 août

      Ottawa devra redoubler d’effort pour bien faire comprendre les règles du jeu en matière de demande d’asile au pays. Car non seulement plusieurs personnes en provenance des États-Unis continuent de franchir la frontière canadienne à pied, mais un nouveau sondage révèle que la moitié des Québécois veulent les empêcher d’entrer.

    Mairie de Montréal
    Coderre s’affirme
    • C’est le prix à payer pour assurer sa réélection à la mairie

      Le maire de Montréal, Denis Coderre, n’a pas l’intention de céder aux critiques face à l’arrivée massive de migrants hébergés dans la métropole. Il a même été plutôt ferme, expliquant qu’ils avaient leur place jusqu’à ce que leur situation se régularise.

    Les dérives de nos élus
    Un manque de jugement symptomatique des maux de notre société
    Classe politique québécoise
    Le meilleur (rarement) et le pire (souvent)
    Le français, langue d’État depuis 1663
    Statut jamais modifié depuis 1663 et pourtant...
    • Couillard, apatride dans l’âme

      L’idée de certains libéraux d’ouvrir l’école anglophone subventionnée à tous ne mourra pas, même si une résolution en ce sens a été battue par une majorité de militants en fin de semaine au congrès de la Commission-Jeunesse du Parti libéral.

    Indépendance : Prendre en main tous nos leviers de pouvoir
    Opération redressement !
    • C’est le premier critère de la souveraineté

      Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a affirmé lundi relativement à l’installation par l’armée d’un deuxième camp pour les migrants à Saint-Bernard-de-Lacolle que les « Québécois sont contre qu’on régularise un passage illégal », et qu’un « Québec indépendant ferait respecter sa frontière ».

    Gouvernement Couillard
    Le commencement de la fin
    • Jusqu’au cynisme le plus total

      Clientélisme libéral

      Dans notre écosystème politique, il n’y a qu’un parti qui puisse invoquer le spectre du vote ethnique sans craindre de représailles. C’est le Parti libéral.

      Dans notre écosystème politique, il n’y a qu’un parti qui puisse invoquer le spectre du vote ethnique sans craindre de représailles. C’est le Parti libéral.

    Les prédateurs à l’oeuvre
    Le modus operandi des spoliateurs
    • Plutôt des faux prêtres

      La politique est généralement commentée par des personnalités publiques de tous les horizons, qu’ils soient artistes, sportifs ou hommes d’affaires, pour ne nommer que ceux-là. Il est parfaitement légitime qu’ils le fassent, et c’est leur plus grand droit comme citoyens. Par contre, pourquoi accorder un surplus de crédibilité à l’opinion de gens simplement en fonction de leur notoriété, alors que leur réputation s’est bâtie dans d’autres domaines ?

    Libre-échange et mondialisation
    Les lendemains qui déchantent
    • Face aux intérêts économiques des États-Unis, ceux du Canada ne pèsent pas lourd

      ALENA : Freeland se prépare à vivre des « moments dramatiques »

      La ministre des Affaires étrangères met la table pour des affrontements musclés
      Karl Rettino-Parazelli Le Devoir 15 août

      Prête à vivre des « moments dramatiques » au cours des prochains mois, la ministre fédérale des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a martelé lundi que le Canada défendrait la gestion de l’offre et le mécanisme de règlement des différends dans le cadre de la renégociation de l’ALENA, tout en réclamant la modernisation de l’accord au chapitre de l’environnement et des normes du travail.

    Éditorial de Vigile
    Chroniques de Vigile
    Tribune libre de Vigile

    Contact

    Pour communiquer avec Vigile:

    Financement de Vigile

    N’hésitez pas à contribuer à sa production

    Joignez-vous aux Amis de Vigile

    Objectif 2017: 60 000$
    12 715$  21%
    Paiement en ligne
    Don récurrent

    Contributions récentes :

    • 15/08 André Thibault: 5$
    • 15/08 Robert Lecompte: 5$
    • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
    • 9/08 André Lafrenaie: 20$
    • 9/08 Anonyme: 50$
    • 9/08 Gilles Grondin: 200$
    • 9/08 Anonyme: 50$
    • 9/08 Normand McCluskey: 5$

    Toutes les contributions

    Merci beaucoup!

    Publicités